Ryan Remiorz Lance Stroll. Ryan Remiorz / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Cette fois, c’est vrai. À 17 ans, le pilote québécois Lance Stroll est devenu le plus jeune champion de Formule 3 de l’histoire.

Stroll a couronné son week-end de rêve en enlevant les honneurs des deux courses présentées dimanche sur l’Autodromo Enzo e Dino Ferrari d’Imola.

«C’est ma plus belle journée en carrière, s’est exclamé Stroll en entretien téléphonique avec La Presse canadienne. J’ai regardé les noms de ceux qui ont déjà été champions en F3, et parmi eux il y a Lewis Hamilton et plein d’autres pilotes qui ont connu de superbes carrières. C’est carrément incroyable de pouvoir faire partie de cette liste de champions pilotes de F3.»

Stroll est brièvement revenu sur sa saison en F3 et a confié avoir progressé à pas de géants en tant que pilote ces derniers mois.

«Cette année j’ai progressé beaucoup, et je pense que j’ai atteint le niveau de pilotage que je visais, a-t-il mentionné. Je suis parvenu à comprendre le fonctionnement de la F3 — une série qui a la réputation d’être casse-cou —, et c’est la raison pour laquelle j’ai triomphé avec un tel écart cette année. Par contre, mon apprentissage n’est pas terminé car il faut toujours s’adapter à une nouvelle catégorie, mais on va voir pour l’année prochaine.»

Le pilote de développement de l’écurie Williams, qui fait l’objet de nombreuses rumeurs en Formule 1, n’a toutefois pas voulu préciser ses plans pour 2017.

«Je ne sais pas exactement où je vais être l’année prochaine. Pour l’instant, je préfère prendre les prochains jours afin de célébrer ma conquête du championnat de F3, a-t-il dit. J’ai des essais cet hiver avec Williams dans leur ancienne voiture, et après on verra où j’en serai.»

Toujours aussi affamé

Lors de la première épreuve en matinée, Stroll, qui a récemment obtenu sa super-license — qui est nécessaire pour devenir pilote de F1 —, a confirmé sa conquête du titre en franchissant en premier le fil d’arrivée. Son plus proche poursuivant dans la lutte au titre, Maximilian Günther, a vu ses espoirs de le rettraper s’envoler lorsqu’il a été contraint d’abdiquer.

Le principal intéressé n’a jamais été inquiété pendant l’épreuve, en dépit des trois interventions de la voiture de sécurité. La recrue Joel Eriksson (Motopark) a terminé deuxième, devant le Britannique George Russell (HitechGP).

Stroll a ensuite profité de l’après-midi pour étoffer son avance en tête du championnat. Le pilote de l’équipe Prema Powerteam a aisément gagné la troisième et dernière épreuve du week-end après s’être élancé de nouveau de la pole position. Il s’agissait de sa 11e victoire et de son 17e podium en 27 courses cette saison.

«J’étais beaucoup plus détendu lors de la deuxième course. J’étais là davantage pour m’amuser et je ressentais beaucoup moins de stress, a convenu Stroll. C’était une bonne journée, un bon week-end, et c’est simplement incroyable de pouvoir vivre ça.»

La saison de F3 se terminera avec la présentation d’un programme triple à Hockenheim, en Allemagne, du 14 au 16 octobre. Il ne faut toutefois pas compter sur Stroll pour s’asseoir sur ses lauriers lors de ce dernier week-end de courses.

«C’est certain que je vais être plus relaxe, mais je suis compétitif et je veux remporter ces courses», a-t-il assuré.

Aussi dans Sports :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!