Gerry Broome Jeff Skinner, Victor Rask, Riley Nash, Noah Hanifin, Brett Pesce. Gerry Broome / The Associated Press

Les Hurricanes de la Caroline n’ont pas offert de match éliminatoire à leurs partisans depuis sept ans, mais pour la première fois depuis des lunes il semble y avoir de l’espoir à Raleigh.

Les insuccès des Hurricanes ont torpillé leurs résultats à la billetterie, et ils se sont retrouvés au dernier rang du circuit Bettman la saison dernière avec des foules moyennes de seulement 12 000 spectateurs par match. Cependant, la formation de la Caroline a performé au-delà des attentes la saison dernière, et après avoir identifié son noyau de jeunes joueurs pendant l’été, l’équipe est confiante de pouvoir passer à la prochaine étape.

«Nous sommes optimistes pour l’avenir, a confié l’entraîneur-chef Bill Peters lors d’un entretien réalisé pendant l’été, mais nous avons encore du travail à faire.»

Les meilleurs joueurs des Hurricanes sont très jeunes.

Justin Faulk, qui a marqué 16 buts et affiché un temps d’utilisation moyen de 24 minutes à titre de général à la ligne bleue l’an dernier, n’est âgé que de 24 ans. Jeff Skinner, qui a mené l’équipe avec 28 filets et 51 points la saison dernière, est aussi âgé de 24 ans. Victor Rask, une étonnante surprise avec ses 48 points la saison dernière, a 23 ans. Elias Lindholm, qui a été repêché parmi les 10 premiers de son encan, a 21 ans.

Noah Hanifin, le talentueux jeune défenseur des Hurricanes, fêtera son 20e anniversaire en janvier prochain.

Et d’autres espoirs frappent à la porte.

Sebastian Aho, un choix de deuxième ronde en 2015, devrait se tailler un poste au sein de l’équipe à 19 ans. Il a brillé en Ligue d’élite finlandaise la saison dernière, menant le club Karpat avec une récolte de 20 buts et 45 points en 45 rencontres. Les Hurricanes ont également ajouté l’attaquant de 21 ans Teuvo Teravainen, un ex-choix de première ronde des Blackhawks de Chicago.

Le club a aussi acquis quelques vétérans pendant l’été, dont Lee Stempniak (19 buts, 51 points la saison dernière) et le rapide attaquant Viktor Stalberg. Il a aussi ajouté du poids et du caractère en obtenant l’attaquant Bryan Bickell dans la transaction qui lui a permis d’acquérir Teravainen.

«Quand nous nous sommes assis et avons pris du recul pour analyser l’équipe l’an dernier, je crois que nous avons réalisé que notre tendon d’Achille se trouvait au chapitre des buts marqués», a expliqué le directeur général des Hurricanes Ron Francis.

Les Canes, qui ont occupé le 27e échelon de la LNH au chapitre des buts marqués l’an dernier, souhaitaient notamment renforcer leur avantage numérique afin d’augmenter leur taux de victoires. Les Hurricanes ont présenté une fiche de 10-16 en prolongation et en tirs de barrage.

«Nous voulions ajouter du poids, du caractère et de l’expérience», a énuméré Francis.

En faisant abstraction de Ron Hainsey (35 ans), la brigade défensive des Hurricanes est extrêmement jeune (et totalement américaine), mais elle est également très rapide et efficace avec la rondelle.

Parmi les autres équipes à surveiller cette saison dans la LNH:

Les Predators de Nashville: Les ‘Preds’ ont contraint les éventuels finalistes de l’Association Ouest à disputer un match ultime le printemps dernier et ils se sont améliorés avec l’acquisition de P.K. Subban. Le joueur étoile a instantanément renforcé une brigade défensive déjà très aguerrie qui compte dans ses rangs le prétendant au trophée Norris Roman Josi. Les jeunes attaquants Filip Forsberg (22 ans) et Ryan Johansen (24) vont poursuivre leur progression, et il ne fait aucun doute que le gardien Pekka Rinne retrouvera la forme de ses beaux jours. Les Predators sont trop bons pour être des négligés, et ils pourraient réellement aspirer à la Coupe Stanley.

Les Jets de Winnipeg: Les Jets ont connu une saison misérable l’an dernier avec seulement 76 points, un an après avoir participé aux séries éliminatoires. Il y a tout simplement trop de talent dans cette équipe pour qu’elle ne rebondisse pas cette saison. Parmi les ajouts intrigants se trouve l’ailier finlandais Patrik Laine, qui rejoindra un groupe d’attaquants déjà très menaçant comprenant Mark Scheifele (61 points la saison dernière), Nikolaj Ehlers (15 buts), Marko Dano, Blake Wheeler (78 points), Bryan Little et peut-être même Kyle Connor, le meilleur marqueur de la NCAA la saison dernière. Tout est en place pour que les Jets prennent leur envol cette saison.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus