Archives getty La blessure de Carey Price était à ce point tenue secrète cette année que Price lui-même ne savait pas précisément où il était blessé, pas plus que ses thérapeutes.

BROSSARD, Qc — Le temps est maintenant venu d’ouvrir les portes du Centre Bell au sauveur du Canadien de Montréal et au nouveau membre du groupe de leaders de l’équipe.

Le septième et dernier match préparatoire du Tricolore, jeudi soir contre les Maple Leafs de Toronto, permettra à Carey Price de reprendre sa place dans les buts du Canadien, et à Shea Weber de baigner dans l’atmosphère du Centre Bell pour la première fois.

«C’est plaisant de voir Carey de retour avec nous, finalement. De l’avoir vu jouer et performer à la Coupe du monde, c’est très encourageant aussi. Il se sent très bien. Ce sera excitant, non pas pour Carey, mais pour ses coéquipiers de constater que leur leader sera là», a mentionné Michel Therrien.

Les deux piliers du Canadien auraient peut-être eu de bonnes raisons d’être emballés de participer à cette rencontre, notamment dans le cas de Price qui n’a pas joué un match à domicile depuis le 22 novembre 2015. Or, s’ils étaient excités, ça n’a pas vraiment paru lorsqu’ils ont rencontré les journalistes pour la première fois depuis le début du camp d’entraînement.

«C’est bon de retrouver les gars, de reprendre une routine, de s’amuser et de se préparer pour la saison», a déclaré Price, en toute simplicité et sur un ton plutôt monocorde.

S’il est reconnu par plusieurs comme étant le vrai leader du Canadien, Price a aussi assuré que Weber aura un impact indéniable au sein de sa nouvelle équipe. Le gardien du Tricolore commence à bien connaître son compatriote de la Colombie-Britannique après l’avoir côtoyé à la Coupe du monde et aux Jeux olympiques de Sotchi, en 2014.

«Je pense que ça été visible pendant la Coupe du monde. Il a une présence sur la patinoire mais aussi dans le vestiaire. Il fait tout de la bonne façon et en ce sens, il est un vrai professionnel. Il est un homme de peu de mots, mais ses mots sont très forts», a décrit le gardien du Canadien.

Dans le cas de Weber, il n’aura qu’un seul match pour se familiariser avec ses nouveaux coéquipiers en situation de match, et plus particulièrement Nathan Beaulieu, avec lequel il jouera jeudi soir.

«Ce fut une bonne première journée et il faudra y aller de façon graduelle, a réagi Weber en parlant de sa séance d’entraînement avec Beaulieu. Il est un excellent jeune défenseur, avec beaucoup de talent. Il possède un excellent coup de patin, il voit bien le jeu sur la patinoire et transporte bien la rondelle. Plus j’aurai la chance de jouer avec lui et plus je pourrai voir ce dont il est capable et m’habituer à son style.»

«L’idéal aurait été qu’il joue beaucoup plus de matchs pour apprendre à connaître ses coéquipiers, a admis Therrien au sujet de Weber. C’est important ça. Il ne faut pas négliger ça. La situation a fait qu’il a été appelé à représenter le Canada à la Coupe du monde et il avait un rôle important pour aider son pays à gagner le titre. Et toutes les fois que tu as cette chance-là, c’est extraordinaire pour l’athlète.»

De son côté, Beaulieu semblait avoir hâte de disputer un premier match avec le vétéran défenseur.

«L’expérience est quelque chose que l’on ne peut vous enseigner et qui est très importante. Les équipes qui ont gagné lors des dernières années comptent des joueurs qui possèdent beaucoup d’expérience et qui ont vécu ce genre de situations dans le passé. Shea est ce joueur pour nous. Je pense que nous nous complétons bien. Je suis honoré et excité de jouer à ses côtés.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!