SHANGHAI — Milos Raonic a disposé de Paolo Lorenzi, mercredi, au second tour du Masters de tennis de Shanghai.

Le Canadien classé sixième au monde a eu le meilleur en deux manches, 6-2 et 6-4, lors d’un affrontement contre l’Italien qui n’a duré qu’un peu plus d’une heure. L’Ontarien ne semblait pas ennuyé par la blessure à une cheville qui l’a affligé la semaine dernière. Il affrontera au prochain tour l’Américain Jack Sock, qui a disposé de l’Espagnol Feliciano Lopez 7-6 (3), 7-5.

Quant à l’autre Canadien, Vasek Pospisil, qui est issu des qualifications, il a remporté son match de deuxième tour qui l’opposait au Bulgare Grigor Dimitrov, 18e joueur mondial, 7-5, 7-6 (2). La tâche de Pospisil risque d’être autrement plus ardue au troisième tour puisqu’il a rendez-vous avec le Serbe Novak Djokovic.

Pour sa part, Rafael Nadal a tout tenté afin de poursuivre son séjour en Chine mais a finalement dû s’avouer vaincu.

Les ennuis de Nadal en cette fin de saison se sont poursuivis, dans un revers de 6-3, 7-6 (3) contre le Serbe Viktor Troicki. Ce résultat a contraint l’Espagnol à songer à mettre un terme à sa saison plus rapidement que prévu.

De son côté, l’Écossais Andy Murray a atteint le troisième tour en disposant de l’Américain Steve Johnson 6-3, 6-2. Le champion des Internationaux des États-Unis, Stanislas Wawrinka, a lui aussi poursuivi sa route.

Parmi les autres vainqueurs du jour se trouvent la 11e tête de série David Goffin et la 13e tête de série Lucas Pouille. Il est à noter que la septième tête de série, Tomas Berdych, a été surpris par l’Espagnol Marcel Granollers.

Kyrgios fait encore des siennes

L’Australien Nick Kyrgios s’est encore une fois fait remarquer pour les mauvaises raisons.

Kyrgios a été hué pour son manque d’effort dans un revers de 6-3, 6-1 contre Mischa Zverev, puis il a déclaré qu’il n’était pas redevable aux spectateurs et a ajouté qu’ils pouvaient simplement quitter s’ils n’aimaient pas son attitude.

L’Australien, qui est reconnu pour ses accès de colère et son comportement trouble sur le court, a fourni très peu d’effort lors de son match de deuxième tour — trois jours seulement après avoir gagné l’Omnium du Japon à Tokyo.

Kyrgios a décoché un faible service au-dessus du filet et a commencé à marcher vers sa chaise avant que Zverev n’ait pu retourner la balle. Il a frappé des premières balles de service à seulement 108 km/h et commis des doubles fautes en expédiant ses deuxièmes balles dans le filet à 210 km/h.

Kyrgios a tenté une volée risquée entre les jambes — et gagné contre toute attente le point. Lors des changements de côté, il n’a pas fait d’arrêt à sa chaise et a plutôt démontré des signes d’impatience alors qu’il était au service, faisant tourner sa raquette sur ses doigts.

L’arbitre en chef Ali Nili a sermonné Kyrgios pour son comportement au premier set, rappelant que «ceci est un tournoi professionnel, et tu dois agir comme un professionnel».

Vers la fin de la rencontre qui a duré seulement 48 minutes, la foule a commencé à le huer. Un homme a même crié: «Respecte le jeu!», entraînant une vive réaction chez Kyrgios, qui a rétorqué: «Tu veux venir ici et jouer?»

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!