BOUCHERVILLE, Qc — Le défenseur des Wildcats de Moncton Zachary Malatesta a été suspendu sept matchs pour la violente mise en échec qu’il a assénée à la tête de l’attaquant des Tigres de Victoriaville Pascal Laberge, a annoncé mardi le directeur du département de sécurité des joueurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, Raymond Bolduc.

La sanction a été imposée à la suite du geste posé aux dépens de Laberge, un espoir des Flyers de Philadelphie, lors d’un match présenté le 15 octobre. Le joueur de 18 ans a subi une commotion cérébrale sur la séquence.

Selon Bolduc, Laberge «venait de tourner et était en position vulnérable» lorsque Malatesta s’est dirigé à l’intérieur de la zone des Tigres et l’a frappé. Il a ajouté que le hockeyeur de 20 ans «s’est propulsé vers le haut et ses patins ne touchaient plus à la surface glacée à l’impact», et précisé que «son épaule droite a frappé l’adversaire au corps et à la tête simultanément».

De plus, il a rappelé qu’il ne s’agit pas de la première sanction imposée à Malatesta.

Bolduc a pris cette décision après avoir visionné les vidéos de l’incident, pris connaissance du rapport des officiels, parlé aux joueurs et aux organisations impliquées et après avoir consulté le comité consultatif en matière de sanctions disciplinaires.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus