GREEN BAY, Wis. — Aaron Rodgers a amassé 326 verges par la voie des airs et il a lancé trois passes de touché, aidant les Packers de Green Bay à battre les Bears de Chicago 26-10, jeudi soir.

Rodgers a complété 39 de ses 56 passes, établissant un record d’équipe au chapitre des passes réussies. Il s’agissait du premier match des Packers sans leur porteur de ballon Eddie Lacy. Davante Adams et Ty Montgomery ont cependant agi comme catalyseurs à l’attaque en deuxième demie.

«Ça veut surtout dire que je lance souvent le ballon. La plupart du temps, les records de la sorte sont établis dans les défaites, quand l’équipe tire de l’arrière», a fait valoir Rodgers.

Pendant toute la soirée, les Packers (4-2) ont fait avancer les chaînes grâce à de petits jeux offensifs, mais ils n’avaient pas trouvé le moyen de franchir la zone des buts. Adams a toutefois capté deux passes de touché pour propulser son équipe en avant pour de bon.

Adams, Montgomery et Cobb ont tous les trois capté 10 passes.

«Les choses avancent. C’est une victoire très satisfaisante à domicile, a souligné l’entraîneur-chef des Packers, Mike McCarthy. Il faut faire ce que nous devons faire et jouer de la façon dont nous sommes capables.»

Comme si ça ne pouvait pas aller plus mal pour les Bears (1-6), ils ont perdu les services du quart-arrière Brian Hoyer au deuxième quart. Alors que leur partant Jay Cutler se retrouve déjà sur la liste des blessés, les Bears ont dû se tourner vers Matt Barkley.

L’attaque étant déjà 31e sur 32 équipes, Barkley a vu six de ses 15 tentatives être captées pour des gains de 81 verges. Il a aussi été victime de deux interceptions.

L’entraîneur-chef des visiteurs, John Fox, s’est tourné vers le jeu au sol contre la troisième meilleure défense de la NFL contre la course. Ça n’a pas fonctionné non plus.

Kadeem Carey a amassé 48 verges en 10 courses. Le receveur Alshon Jeffery n’a obtenu que 33 verges en trois attrapés.

«Quand tu perds ton quart partant, les choses peuvent mal tourner, a avoué Fox. Ce n’est pas une excuse, c’est la réalité.»

Les choses allaient tellement mal pour les Bears qu’à un certain point dans l’affrontement, Rodgers avait réussi plus de passes (37) que les Bears avaient effectué de jeux offensifs (36).

Hoyer a quitté la rencontre après avoir été plaqué par Julius Peppers et Clay Matthews. Il est tombé sur son bras gauche et des soigneurs ont examiné sa blessure avant de retraiter au vestiaire. Hoyer avait complété 4 de ses 11 passes pour des gains de 49 verges.

Le seul touché des Bears a été inscrit par le secondeur recrue Leonard Floyd, qui a récupéré un échappé de Rodgers pour le majeur. Floyd ne s’était pas entraîné pleinement cette semaine en raison d’une blessure au mollet.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus