SOELDEN, Autriche — Innsbruck aurait «une excellente chance» d’accueillir les Jeux d’hiver de 2026 si la ville autrichienne se lançait dans la course, a dit vendredi un haut gradé du Comité international olympique.

Gian Franco Kasper, membre du comité exécutif du CIO, pense qu’il faudrait toutefois une candidature combinée d’Innsbruck et Salzbourg, ou bien un projet impliquant aussi un site italien ou allemand.

«Ils auront probablement à trouver des partenaires, ce qui est possible avec l’Agenda 2020, a dit Kasper, en référence au programme du CIO qui laisse plus de flexibilité pour utiliser des installations en dehors du site principal.

«Ce pourrait être Bolzano en Italie pour le hockey, ou bien Munich pour les sports sur glace. Ou Salzbourg. Pour les sports extérieurs, tout pourrait se passer à Innsbruck. Ce pourraient être de beaux Jeux.»

Kasper, qui préside la Fédération internationale de ski, s’est prononcé au lendemain de l’annonce, par les officiels autrichiens, d’une étude de faisabilité sur une potentielle candidature d’Innsbruck.

Innsbruck a organisé les Jeux d’hiver en 1964 et 1976. Depuis, plusieurs candidatures autrichiennes n’ont pas été retenues, incluant Salzbourg pour 2014.

L’étude de faisabilité pourrait mener à un référendum. L’absence de soutien populaire a nui à de nombreuses villes souhaitant accueillir une Olympiade, ces dernières années. Vienne a renoncé à mettre son nom dans le chapeau pour les Jeux d’été de 2024 ou 2028, la grande majorité des habitants ayant voté contre.

Les Jeux d’hiver de 2022 seront présentés à Pékin. Avec ceux de 2018 accordés à Pyeongchang, en Corée du Sud, l’Europe semble être en bonne posture pour les Jeux de 2026. Le Vieux continent n’a pas accueilli d’Olympiques depuis 2006 à Turin, en Italie.

Le CIO va accepter les candidatures pour 2026 l’an prochain, en vue de faire un choix en 2019. Le Canada, la Suède, la Suisse et l’Ukraine ont aussi montré de l’intérêt.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus