Darron Cummings Darron Cummings / The Associated Press

AUSTIN, Texas — Lewis Hamilton doit briller en fin de saison pour ravir la tête du classement des pilotes à son coéquipier chez Mercedes, Nico Rosberg.

Il a mis les chances de côté, à tout le moins au Texas, en méritant la pole pour le Grand Prix des États-Unis de Formule 1, qui sera présenté dimanche.

Hamilton a obtenu le meilleur temps à son dernier tour (1:34,999).

Ce sera la première fois qu’il s’élancera premier à Austin, où il a triomphé trois fois en démarrant la course au deuxième rang.

«Je me sens super bien, a dit Hamilton, qui a 33 points de retard, au classement des pilotes. J’entendais la foule qui m’encourageait.»

Rosberg, qui débutera deuxième, a lancé une certaine flèche envers son coéquipier, qui a eu divers ennuis lorsqu’amorçant une course en première place, cette année.

«Les qualifications ne disent pas tout, a t-il dit. J’ai encore d’excellentes chances (dimanche).»

En 2016, Hamilton n’a gagné que trois des huit courses où il avait la pole.

Un bon départ sera crucial. Le premier secteur du Circuit des Amériques soulève les voitures à 110 pieds vers un virage prononcé à gauche, avant de ramener les bolides plus bas.

«Très technique en termes de freinage et de positionnement», a dit Hamilton.

L’an dernier, la victoire texane de Hamilton lui a valu le championnat pour une deuxième saison de suite. Mais l’avance de Rosberg fait qu’il n’a pas à s’imposer d’ici les quatre dernières courses.

Même si Hamilton alignait quatre gains, Rosberg resterait en tête avec trois deuxièmes place et une troisième.

Rosberg tente de devenir le quatrième pilote de l’histoire avec 10 victoires dans une saison.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus