BOSTON — Voici les cinq moments les plus marquants du match de samedi soir au TD Garden entre les Bruins de Boston et le Canadien de Montréal.

Lent départ

Le Canadien a connu un lent début de match, qui aurait pu s’avérer coûteux lorsque Brendan Gallagher a été chassé pour quatre minutes pour bâton élevé. Carey Price, son poteau et l’unité défensive ont fait le travail avant que David Backes ne mette fin à l’avantage numérique des siens un peu plus de deux minutes plus tard en étant puni pour obstruction. La troupe de Michel Therrien a retrouvé ses repères au fil de la période et a véritablement commencé à menacer le filet d’Anton Khudobin lors d’un avantage numérique en fin de période, sans pouvoir le déjouer.

Gallagher s’amuse

Brendan Gallagher adore jouer contre les Bruins et il l’a de nouveau démontré samedi. En plus d’ouvrir la marque avec un tir frappé précis, la petite peste du Canadien n’a pas hésité à déranger ses adversaires pendant le jeu, mais surtout après les coups de sifflet. Avec la fougue qu’on lui connaît, Gallagher a mis le feu aux poudres à quelques occasions tout comme le nouveau-venu Andrew Shaw, qui disputait un premier match dans cette rivalité. L’ancien des Blackhawks de Chicago s’est même permis de renverser le grand défenseur Zdeno Chara au deuxième engagement.

Brillant Khudobin

En raison de la blessure à Tuukka Rask, Claude Julien n’a eu d’autre choix que de confiler le filet à Anton Khudobin, qui disputait un premier match à Boston depuis le 17 avril 2013. Le gardien kazakh avait été échangé des Bruins aux Hurricanes de la Caroline en 2013 et il a accepté de revenir à Boston au cours de la saison morte. Malgré la défaite, Khudobin n’a pas déçu ses partisans en frustrant les attaquants du Tricolore à plusieurs occasions. Le Canadien a eu besoin de deux tirs parfaits pour parvenir à se bâtir une avance de deux buts au deuxième engagement.

Du pire au meilleur

Se voyant offrir un avantage numérique en troisième période, les Bruins ont raté une occasion en or de créer l’égalité 2-2 en cafouillant en entrée de zone. Paul Byron s’est emparé d’une rondelle libre en zone neutre et il s’est échappé devant Khudobin. À l’aide d’un vif tir des poignets, il a déjoué le gardien du côté du bouclier. La réplique n’a toutefois pas tardé. Finalement installés en zone du Tricolore, les hommes de Claude Julien ont amorcé un beau jeu de passes qui s’est conclu par le premier but de la saison de Ryan Spooner.

Un mal pour bien

Alors que les Bruins tentaient par tous les moyens de niveler la marque et forcer la tenue d’une période de prolongation, Torrey Mitchell en a décidé autrement. Atteint au visage par un bâton élevé, l’attaquant du Canadien a démontré du courage et une belle présence d’esprit en décochant un tir du revers avant de s’écrouler sur la glace. Malgré la blessure, il aura été récompensé en faisant bouger les cordages pour offrir à son équipe le but d’assurance.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus