Nam Y. Huh Nam Y. Huh / The Associated Press

CHICAGO — Malgré toutes les malédictions, les Cubs de Chicago retournent finalement en Série mondiale.

Kyle Hendricks a été supérieur à Clayton Kershaw, Anthony Rizzo et Willson Contreras ont tous les deux frappé un circuit et les Cubs ont atteint la Série mondiale pour une première fois depuis 1945 en blanchissant les Dodgers de Los Angeles 5-0, samedi.

La disette a pris fin quand Aroldis Chapman a forcé Yasiel Puig à se compromettre dans un double jeu, provoquant les célébrations au Wrigley Field.

En quête d’un premier titre depuis 1908, les Cubs prendront la route de Cleveland pour y disputer le premier match de la Série mondiale, mardi. Les Indians tentent pour leur part de remporter les grands honneurs pour une première fois depuis 1948.

«Cette ville mérite tout ce qui lui arrive présentement, a affirmé Rizzo. Il reste quatre grosses victoires à aller chercher, mais nous allons profiter de cette victoire. Je n’arrive pas à croire que nous nous en allons en Série mondiale.»

Javier Baez et Jon Lester ont été nommés joueurs les plus utiles de la série de championnat de la Nationale. Baez a maintenu une moyenne de ,318 et il a produit cinq points. Lester, qui a triomphé deux fois avec les Red Sox en Série mondiale, a conservé un dossier de 1-0 avec une moyenne de points mérités de 1,38 en deux départs.

Les Cubs ont inscrit 23 points dans les trois derniers affrontements de la série après avoir été blanchis au cours des matchs deux et trois.

«Cette défaite a un goût très amer, a avoué le gérant des Dodgers, Dave Roberts. Nous avons commis quelques erreurs au cours des trois derniers affrontements et les résultats auraient pu être différents. Tout change quand on n’exécute pas les jeux. C’est le genre de soirée où ils ont pu tirer avantage de nos erreurs.»

Les hommes de Joe Maddon ont été vus comme les favoris pour gagner la Série mondiale depuis le premier jour du camp d’entraînement. Ils ont signé 103 victoires cette saison, un sommet dans les Majeures, avant de battre les Giants de San Francisco et les Dodgers en séries.

La dernière fois que les Cubs avaient accédé à la Série mondiale, ils s’étaient inclinés en sept parties contre les Tigers de Detroit.

«Nous sommes jeunes et nous ne nous attardons pas au passé, a insisté Kris Bryant. C’est une nouvelle équipe et c’est une époque complètement différente.»

Dans leur quête au titre, les Cubs pourraient recevoir de l’aide inespérée. Celle de Kyle Schwarber. Le voltigeur s’était déchiré deux ligaments au genou, tôt cette saison, et l’équipe avait indiqué qu’il allait rater toute la saison. Cependant, un examen à Dallas, lundi, a laissé entrevoir un possible retour dans les Majeures.

«Nous avons obtenu le meilleur rapport possible. Il a surpassé toutes les attentes que nous avions», a fait savoir le président des opérations baseball des Cubs, Theo Epstein.

Hendricks n’a donné que deux coups sûrs en sept manches et un tiers de travail. Chapman a retiré les cinq derniers frappeurs pour mettre fin au match.

Bryant a produit un point sur un simple en première manche. Dexter Fowler, qui était sur les sentiers, a ajouté deux coups sûrs, il a marqué un point et il en a produit un autre.

Contreras a amorcé la quatrième en étirant les bras. Rizzo l’a imité la manche suivante.

C’était amplement suffisant pour Hendricks, le meneur des Majeures au chapitre de la moyenne de points mérités.

«En séries, tu vas te mesurer à de très bons lanceurs, a analysé Roberts. C’est l’exécution qui fait toute la différence. Toutefois, il faut leur rendre crédit parce que leurs lanceurs ont fait du bon travail pour nous tenir en échec offensivement.»

Kershaw avait été dominant lors de la deuxième partie de cette série, mais il a éprouvé quelques difficultés samedi. Il a concédé cinq points et sept coups sûrs en cinq manches. Il revendique une fiche de 4-7 en carrière en séries.

«Avec Kershaw au monticule, j’ai voulu avoir plus de frappeurs droitiers dans la formation», a indiqué Maddon, qui a rayé Jason Hayward de la formation pour le remplacer par Albert Almora fils. Hayward n’a placé qu’une balle en lieu sûr en 16 apparitions au marbre dans la série de championnat.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus