MOSCOU — Un sous-ministre russe suspendu à la suite d’allégations selon lesquelles il aurait camouflé des cas de dopage lors des Jeux olympiques de Sotchi a remis sa démission.

Yuri Nagornykh, sous-ministre au ministère des Sports, était le plus important des dirigeants suspendus en juillet par ordre du président Valdimir Poutine. La décision de Poutine était en réaction à la publication d’un rapport de l’Agence mondiale antidopage dans lequel la Russie était accusée d’avoir camouflé des milliers de cas de dopage, dont plusieurs aux Jeux de 2014.

Un document signé du premier ministre, Dimitri Medvedev, et affiché sur la base de donnée du gouvernement russe lundi indique que Nagornykh a été libéré de ses fonctions «à sa demande», sans donner davantage de détails.

La porte-parole du ministère des Sports, Lyudmila Derevyanko, a déclaré à l’Associated Press qu’elle ne savait pas si le départ de Nagornykh affecterait les enquêtes en cours à son endroit.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus