BROSSARD, Qc — Michel Therrien a confirmé qu’il n’effectuera aucun changement à sa formation en vue de la visite des Flyers de Philadelphie au Centre Bell, lundi soir. Ça ne signifie pas qu’il n’apportera pas un élément de nouveauté à sa troupe.

Alors que son équipe continue de se classer plus près du dernier tiers que du sommet de la LNH au chapitre de l’efficacité en avantage numérique, l’entraîneur-chef du Canadien a expérimenté en utilisant Alexander Radulov à la pointe, auprès de Shea Weber, pendant l’entraînement matinal.

Therrien compte tenter le coup face aux Flyers.

«Il est três tôt dans la saison. Il y a des expériences que l’on veut faire et que l’on se doit de faire, pour voir où on en est, et on discute beaucoup avec Kirk (Muller — l’entraîneur associé), a expliqué Therrien après l’entraînement de ses joueurs au Complexe sportif Bell.

«C’est l’une des choses que l’on voulait aborder en temps et lieu. On aime beaucoup (Andrei) Markov, car il passe bien la rondelle, (Jeff) Petry fait du bon travail et bien entendu, nous avons un gars comme comme (Shea) Weber qui possède un tir très puissant. C’est une avenue sur laquelle on voulait travailler. Il est très tôt dans la saison et on verra comment l’équipe va réagir.»

Jusqu’à maintenant cette saison, le Tricolore n’a marqué que trois buts en 21 essais avec l’avantage d’un homme, pour un taux de réussite de 14,3 pour cent, ce qui lui confère le 20e rang dans la ligue. Lors de ces 21 tentatives, l’avantage numérique montréalais a généré le grand total de 19 tirs.

Weber a été l’auteur du dernier but du Tricolore avec l’avantage d’un homme, en deuxième période du duel de jeudi contre les Coyotes de l’Arizona. Depuis, le Canadien a été tenu en échec en six tentatives, incluant cinq face aux Bruins de Boston samedi soir.

«On a encore beaucoup de choses sur lesquelles travailler, dont notre attaque à cinq, a reconnu Therrien. Il y a des segments où ça va bien et d’autres où c’est plus difficile. Lors de nos premières tentatives lors du dernier match, on était combatif, on circulait bien la rondelle, on prenait de bons tirs et on a créé des chances de marquer. Lors des dernières, on a connu un peu moins de succès. Mais il ne faut pas toujours regarder les buts. Il faut aller chercher un momentum.»

Radulov a appris la nouvelle à son arrivée dans le vestiaire lundi matin. C’est un rôle qu’il a déjà occupé, mais il ne pouvait dire quand précisément.

«La dernière fois c’était dans mon pays, mais seulement à l’occasion, a noté Radulov. Je devrai bien faire circuler la rondelle, tirer au but si j’en ai la chance et créer des occasions de marquer. Nous avons marqué des buts avec l’avantage numérique, mais pas autant que ce qu’ils (les entraîneurs) attendent. Il nous faut être meilleurs et travailleur avec plus d’ardeur.»

Un avantage numérique efficace et prolifique sera certes utile contre les Flyers, une équipe qui occupe le troisième échelon au chapitre de la moyenne de buts marqués par match (3,80) derrière le Canadien (4,00) et les Oilers d’Edmonton (3,83). Mais la défensive du Tricolore, qui domine également le circuit au chapitre des buts accordés par match (1,60), devra être étanche, a avisé Therrien.

«C’est une formation capable de marquer des buts, avec un bon punch offensif. Il faudra jouer très serré, car si on leur donne du temps et de l’espace, on risque d’avoir des problèmes. Je trouve qu’on s’améliore de plus en plus à ce niveau. On utilise notre rapidité, notre combativité pour mettre de la pression sur le porteur de la rondelle. On se devra de faire ça ce soir.»

Le statu quo au sein de la formation du Canadien signifie que Carey Price disputera un troisième match d’affilée, tandis que l’attaquant Daniel Carr et le jeune défenseur Mikhail Sergachev seront exclus de la formation.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus