DENVER — Les Broncos de Denver sont de nouveau à plein régime.

Trevor Siemian est en santé et C.J. Anderson a recommencé à courir librement, épaulé par la recrue Devontae Booker.

En défense, Von Miller et compagnie ont fait la vie dure à Brock Osweiler lors du gain de 27-9 contre les Texans de Houston, lundi.

Les Broncos (5-2) mettaient fin à une série de deux revers, rejoignant ainsi Oakland au sommet dans l’Ouest, dans l’Américaine.

Les Texans (4-3) restent en tête dans le Sud de l’Américaine, mais ça ne veut pas dire grand-chose. Tous les clubs de la section ont un différentiel négatif pour les points.

«Ils n’ont pas réussi de touché et c’est parfait, a dit le demi de coin Aqib Talib, des Broncos. C’est notre but à chaque semaine.»

Osweiler a été limité à 131 verges (22 en 41).

«Nous voulions justement qu’il ait de la misère», a ajouté Talib.

Les Broncos n’ont pas perdu trois matches de suite depuis 2011.

«C’était une très grosse victoire, a dit le demi de sûreté T.J. Ward, des Broncos. Nous étions très bien préparés. Ça nous redonne confiance.»

Miller a conclu un match sans sac pour la première fois en huit rencontres.

«Je n’accordais aucune attention à ça, a dit Miller. Ce qui compte, c’est de gagner. Les sacs sont ma marque de commerce, mais je vais toujours être content si on gagne le match.»

Siemian n’a recueilli que 157 verges mais il a complété une passe de touché, tout en évitant les sacs ou les interceptions. Il bougeait beaucoup mieux que 11 jours plus tôt à San Diego, quand des ennuis à l’épaule gauche ont clairement nui à son rendement dans un gain de 21-13 des Chargers.

Anderson a connu son premier match de plus de 100 verges cette saison (107), tandis que Booker a établi un sommet personnel avec 83 verges.

Les Broncos ramènent maintenant leur attention vers les Chargers (3-4), qui seront les visiteurs dans les Rocheuses, dimanche.

Philip Rivers et sa bande sont ragaillardis par deux gains de suite et pas les moindres: San Diego vient de s’imposer contre Denver ainsi qu’au Georgia Dome – en prolongation, dans ce dernier cas.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus