Tom Canavan Tom Canavan / The Associated Press

EAST RUTHERFORD, N.J. — Les Giants de New York ont libéré le botteur Josh Brown après que des documents émis par la police eurent confirmé que celui-ci ait admis avoir agressé en de nombreuses occasions son ex-épouse quand ils formaient toujours un couple.

Brown a été libéré quelques minutes après avoir émis un communiqué dans lequel il prétend n’avoir jamais battu son ex-femme, tout en admettant l’avoir agressée pendant six ans.

Le président des Giants, John Mara, a déclaré que l’équipe a géré sa relation avec Brown de manière «malavisée». Il espère maintenant que Brown cherchera de l’aide afin de devenir une meilleure personne et un meilleur père de famille.

Brown avait précédemment été suspendu pour le premier match de la saison pour avoir contrevenu aux règles de bonnes conduites de la NFL. La ligue avait ouvert une enquête à la suite de son arrestation en mai 2015, pour violence conjugale à l’endroit de son ex-femme, Molly. Brown n’avait pas été accusé par les autorités de l’État de Washington pour cet incident.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus