BROOKLYN, N.Y. — Voici les cinq moments les plus marquants du match de mercredi soir au Barclays Center entre les Islanders de New York et le Canadien de Montréal.

Greiss se dresse

N’eut été des prouesses de Thomas Greiss devant la cage des Islanders, le Canadien aurait facilement pu quitter Brooklyn avec une éclatante victoire. Le gardien allemand en a cependant décidé autrement. Il a frustré les attaquants du Canadien à plusieurs occasions, surtout au deuxième tiers, et a gardé les siens dans le match en multipliant les arrêts importants. Il a réservé son meilleur de la soirée au défenseur Nathan Beaulieu en étirant la jambière droite en début de troisième pour le priver d’un but certain, qui aurait donné les devants aux visiteurs.

Gallagher menace

Le petit attaquant du Canadien, Brendan Gallagher, a amorcé le match au deuxième rang des pointeurs de l’équipe et au premier échelon au chapitre des buts. Le no 11 a poursuivi sur sa lancée en étant l’attaquant le plus menaçant de la formation montréalaise. Il a obtenu une aide sur le premier but du match et a décoché pas moins de sept tirs sur le filet de Greiss. Il n’a pourtant pas été l’attaquant le plus utilisé par Michel Therrien, obtenant 14:37 de temps de jeu.

Brasser les cartes

Michel Therrien a continué de faire des expériences en ce début de saison, et force est d’admettre qu’il a eu la main heureuse. Le pilote du Canadien a jumelé Paul Byron avec Alex Galchenyuk et Brendan Gallagher en début de deuxième période et Byron a immédiatement inscrit son deuxième de la saison en s’emparant du retour de lancer de Gallagher. Pendant ce temps, le capitaine Max Pacioretty évoluait en compagnie de son fidèle compagnon David Desharnais et du nouveau-venu Andrew Shaw. Les trois étaient notamment sur la patinoire lorsque Shea Weber a inscrit le but de la victoire.

Radulov ne ralentit pas

Motivé par sa performance de trois points face aux Flyers de Philadelphie lundi, Alexander Radulov a une fois de plus connu une bonne soirée de travail. Même s’il n’a pas récolté de point, le Russe a travaillé de manière acharnée en échec-avant en embouteillant notamment les Islanders dans leur territoire en début de match. Il a également démontré de belles choses offensivement en obtenant un tir au but et en servant une passe parfaite à Tomas Plekanec, qui n’a pu compléter lors d’un deux contre un en deuxième période. Il a décoché un tir au but et obtenu une mise en échec.

Beauvillier le guerrier

Le Québécois Anthony Beauvillier a joué de malchance lorsqu’il a bloqué un tir frappé de Greg Pateryn en fin de deuxième période. La recrue, qui avait récolté cinq points à ses cinq premières rencontres dans la Ligue nationale, a semblé recevoir la rondelle à l’intérieur du genou et a mis du temps à se relever. Il a retraité au vestiaire, mais est revenu au jeu en troisième période. Il a été utilisé durant 16:18, a effectué deux tirs au but et a réussi trois mises en échec.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus