MONTRÉAL — Voici les cinq moments les plus marquants du match de jeudi soir entre le Lightning de Tampa Bay et le Canadien de Montréal.

Le Canadien impénétrable

Le Canadien a eu l’avantage du jeu pendant les dix premières minutes de la rencontre. Non seulement ont-ils eu deux bonnes chances de marquer, ils ont tenu les joueurs du Lightning en échec à un point tel que ces derniers ont dû patienter jusqu’à la 13e minute pour décocher un premier tir, celui d’Alex Killorn d’un angle très fermé. De son côté, le défenseur Alexei Emelin a testé Ben Bishop d’un bon tir des poignets dès la première minute de jeu du match, puis a permis à Brian Flynn de s’échapper grâce à une belle passe du revers, forçant Vladislav Namestnikov à accrocher l’attaquant du Canadien et prendre la direction du cachot.

Paquette au plancher

Limité à quatre présences pendant la première période, Cédric Paquette s’est fait remarquer tôt au deuxième vingt en donnant un léger coup de bâton à Carey Price, qui venait de stopper un tir de Jonathan Drouin. Il n’en fallait pas plus pour que Nathan Beaulieu se porte à la défense de son gardien. Paquette a jeté les gants, mais s’est retrouvé rapidement dos sur la glace après un premier coup de poing du défenseur du Canadien. Les deux joueurs sont allés se reposer pendant cinq minutes au banc des punitions.

La glace est brisée

Dans cette guerre de tranchées dans laquelle étaient engagés le Canadien et le Lightning, ce sont les hommes de Michel Therrien qui ont été les premiers à fléchir, pendant la 17e minute de jeu du deuxième vingt. Après du bon travail de Vladislav Namestnikov dans le coin de la patinoire, le disque s’est retrouvé à la ligne bleue. De là, le défenseur Victor Hedman a décoché un tir frappé qui est demeuré à ras la glace et que Alex Killorn a habilement fait dévier derrière Price, tout juste avant que n’intervienne Alexei Emelin. Et une trentaine de secondes plus tard, Steven Stamkos est passé près de doubler l’avance des visiteurs. Son tir avait battu Price mais a frappé le poteau à la gauche du cerbère montréalais.

Le but qui relançait le débat

Le CH a profité d’un avantage numérique pour résoudre le mystère Ben Bishop. Alexander Galchenyuk a nivelé le score à 6:12 au troisième vingt, avec un tir sur réception du cercle droit. comme il l’a fait si souvent en fin de saison au printemps dernier. Nikita Nesterov était au cachot, ayant été coupable de rudesse envers Brendan Gallagher. Ce dernier a par ailleurs été blanchi de la feuille de pointage pour la première fois en cinq matches.

Le capitaine soulève la foule

Max Pacioretty a soulevé le public du Centre Bell à 10:23, donnant l’avance 2-1 au club local. Il a d’abord glissé le disque à Greg Pateryn à la ligne bleue; le défenseur lui a vite remis la rondelle et le capitaine y est allé d’un tir des poignets, inscrivant ainsi son deuxième but de la saison. Le Tricolore n’a plus regardé en arrière et a filé vers un gain amenant son dossier à 7-0-1, la meilleure fiche de la ligue.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus