Joe Mahoney Joe Mahoney / The Associated Press

HOUSTON — Brock Osweiler des Texans a été tellement mauvais à l’étranger cette saison qu’un partisan a démarré une page sur un site de sociofinancement, Go Fund Me, dans le but absurde de récolter assez d’argent pour acheter son contrat de 72 M $.

Les médisances à l’endroit de l’ancien quart des Broncos ont augmenté après chaque revers de Houston (4-3), incluant celui de 27-9 à Denver, lundi soir.

La bonne nouvelle est que le calendrier ramène les Texans au NRG Stadium, où ils sont invaincus en quatre matches cette année.

Les visiteurs dimanche seront les Lions de Detroit (4-3), qui ont remporté leurs trois derniers matches.

Osweiler a offert du jeu inégal à la maison: 256 verges aériennes en moyenne, avec sept passes de touché et six interceptions.

Cela est tout de même beaucoup mieux qu’ailleurs, où dans les mêmes colonnes il affiche 170, une et deux.

Les Texans sont au 30e rang de la ligue avec une moyenne de 204 verges de passes par match, même s’ils ont dans leurs rangs DeAndre Hopkins et Will Fuller.

Hopkins tempère en affirmant que tout le monde en attaque doit faire mieux.

«On ne peut pas pointer du doigt celui qui a l’air d’être le coupable tout désigné, a dit Hopkins. Ce n’est pas la faute d’une seule personne. Nous devons tous lui donner un coup de main, moi inclus.»

Le porteur de ballon Lamar Miller fait assurément sa part, occupant le cinquième rang de la ligue avec 581 verges au sol.

En défense, les Texans veulent contenir davantage les menaces terrestres, après avoir permis 190 verges au sol aux Broncos, lundi.

Ils figurent parmi les meilleurs pour contrer la passe, mais ne sont que 29ièmes contre la course. Ils ont donné 135,4 verges du genre par match, en moyenne.

«Nous devons tous faire un meilleur travail, dit l’entraîneur Bill O’Brien. Comme entraîneurs, nous devons mieux cerner l’adversaire. Les joueurs, eux, doivent mieux se libérer des bloqueurs et faire de meilleurs plaqués. Nous ne sommes pas constants. Il faut faire beaucoup mieux.»

Jadeveon Clowney excelle à sa première saison en santé, lui qui a passé de longues périodes à l’écart à cause des blessures, à ses deux premières campagnes.

L’ancien secondeur est maintenant ailier défensif pour pallier à la perte de J.J. Watt, dont la saison est terminée à cause d’une blessure au dos.

Premier choix au total en 2014, Clowney a débuté chaque match et a cumulé 27 plaqués et deux sacs. À sa position, il domine la NFL avec huit plaqués ayant causé une perte de terrain.

Du côté des Lions, le quart Matthew Stafford est quatrième de la NFL avec 15 passes de touché, en plus de n’avoir subi que quatre interceptions.

Detroit a brillé en fin de rencontres mais quant à Stafford, il dit que ce sont avant tout ses coéquipiers qui ont rendu ça possible.

«Ça en dit beaucoup sur les gars qui m’entourent et sur notre équipe, a dit Stafford. J’ai le grand privilège de compter sur plusieurs très bons joueurs. Il faut les impliquer. C’est ce que j’ai fait, et ils ont livré la marchandise.»

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus