Moises Castillo Moises Castillo / The Associated Press

MÉXICO — Lewis Hamilton a appliqué de la pression, et Nico Rosberg a répondu lors de son dernier tour lancé.

Les pilotes Mercedes ont pris les deux premières positions sur la grille de départ en prévision du Grand Prix de Formule 1 du Mexique, dimanche.

Hamilton s’est emparé du premier rang à l’issue de la séance de qualifications pour une deuxième semaine d’affilée, samedi, tandis qu’il tente de rétrécir l’écart de 26 points qui le sépare de Rosberg au championnat des pilotes avec trois courses à négocier cette saison.

«Je vais essayer de faire la même chose que dimanche dernier, a confié Hamilton en référence à sa victoire au Grand Prix des États-Unis. La voiture est époustouflante.»

Rosberg a puisé dans ses ressources après avoir éprouvé des ennuis pendant les essais libres pour s’adjuger le deuxième rang, tandis que les dernières secondes de la séance de qualifications s’envolaient. Il semblait sur le point d’être exclu de la première ligne sur la grille de départ pour la première fois depuis le Grand Prix du Japon en 2015.

Les pilotes Red Bull Max Verstappen et Daniel Ricciardo ont monopolisé la deuxième ligne en prévision de la course qui sera présentée à l’Autodromo Hermanos Rodriguez. Nico Hulkenberg (Force India) a complété le top-5, devant le duo chez Ferrari formé de Kimi Raikkönen et Sebastian Vettel.

Cette séance de qualifications était cruciale pour Rosberg. Même si Hamilton l’emporte dimanche, l’Allemand peut s’adjuger le championnat en terminant deuxième à deux reprises et troisième lors des trois dernières courses de la campagne. Ça lui permettrait de rejoindre son père Keke Rosberg, qui avait remporté le championnat en 1982.

Le meilleur tour de Rosberg fut néanmoins à 0,254 seconde de celui de Hamilton.

«Le tour de Lewis était brillant, ce qui n’était pas le cas du mien, a mentionné Rosberg. J’ai néanmoins pu en réaliser un bon vers la fin.»

Hamilton a connu un regain de vie dernièrement. Il a remporté le Grand Prix des États-Unis la semaine dernière afin de demeurer dans la course au titre, et espère augmenter la pression en bénéficiant d’une erreur de pilotage de Rosberg.

Le champion du monde en titre a déclaré qu’il était beaucoup plus confortable sur la piste mexicaine cette année. La course de F1 présentée en 2015 fut la première sur ce circuit depuis 1992.

«Nous glissions beaucoup l’an dernier, a rappelé Hamilton. Nous avions beaucoup plus l’impression d’être sur une piste de course aujourd’hui.»

Hamilton pourrait obtenir sa 51e victoire en carrière dimanche, rejoignant ainsi Alain Prost au deuxième rang de l’histoire. Michael Schumacher est le meneur absolu avec 91 victoires.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus