SHANGHAI — Le Japonais Hideki Matsuyama n’a jamais ouvert la porte à ses adversaires dimanche, en route vers une ronde finale de 66 (moins-6) qui lui a permis de remporter le Tournoi des Champions HSBC et de devenir le premier champion d’origine asiatique à l’emporter en 18 ans sur le circuit du Championnat du monde de golf.

Il allait de soi que Matsuyama remporte ce tournoi, surnommé le «Grand Chelem d’Asie».

Le golfeur de 24 ans a frappé son deuxième coup à l’eau au 18e trou, une normale-5, mais il a préservé la normale en calant son roulé de 18 pieds. Il a ainsi pu devancer par sept coups ses plus proches poursuivants, le champion de l’Omnium britannique, Henrik Stenson (65), et Daniel Berger (69).

Rory McIlroy a signé une carte de 66 pour partager la quatrième place avec Bill Haas (69). McIlroy a indiqué qu’il s’était retiré de l’Omnium Turkish Airlines la semaine prochaine, fort probablement en raison des problèmes de sécurité entourant ce tournoi. En conséquence, il sera un négligé dans la Course vers Dubaï, sur le circuit européen de la PGA.

Le champion en titre du tournoi, Russell Knox, n’a pu suivre la cadence imposée par Matsuyama, et il s’est effondré en tentant d’être plus agressif que le Japonais. Knox a complété le neuf d’aller avec deux bogueys et a entamé le neuf de retour avec deux autres. Il a joué 74 et a terminé en neuvième position.

Il s’agissait de la plus importante marge victorieuse de l’histoire du Tournoi des Champions HSBC, et de la plus impressionnante depuis celle de sept coups de Tiger Woods au Tournoi sur invitations Bridgestone — une autre épreuve du Championnat du monde de golf — en 2013.

Matsuyama n’a pas commis le moindre boguey lors de ses 45 derniers trous sur le parcours Sheshan International. Il a présenté un score cumulatif de moins-23 (265), soit un coup de plus que le record du tournoi réalisé par Dustin Johnson il y a trois ans.

Il s’agissait également de la 10e victoire en carrière de Matsuyama, et elle lui permettra de se hisser au sixième échelon du classement mondial.

Le Championnat du monde de golf se termine cette année avec des golfeurs provenant de cinq pays qui se partagent les six premiers rangs — Jason Day (Australie), McIlroy (Irlande du Nord), Johnson (États-Unis), Stenson (Suède), Jordan Spieth (États-Unis) et Matsuyama (Japon).

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus