LAKE FOREST, Ill. — Sam Bradford connaissait beaucoup de succès avec les Vikings du Minnesota. Jusqu’à ce qu’il se fasse malmener par son ancienne équipe, la semaine dernière.

Au moins, il jouait. Le quart des Bears de Chicago, Jay Cutler, ne pouvait pas en dire autant.

Bradford tentera de rebondir après une sortie au cours de laquelle il a été victime de six sacs du quart. Les Vikings, qui ont perdu pour une première fois cette saison, affronteront Cutler et les Bears, lundi soir.

Les choses ne pouvaient pas aller plus mal pour Bradford et les Vikings (5-1), qui ont vu les Eagles de Philadelphie l’emporter 21-10, la semaine dernière.

«Nous avons réalisé qu’il y a encore beaucoup de travail à faire, mais lorsqu’on regarde les erreurs commises dimanche dernier, elles peuvent toutes être corrigées, a déclaré Bradford. Il y a eu plusieurs erreurs mentales alors nous allons tenter de nous remettre sur les rails.»

Outre les six sacs, Bradford a absorbé 12 contacts et il a échappé le ballon quatre fois, dont deux ont été récupérés par les Eagles. Il a également été victime d’une interception.

Pendant ce temps, les Bears (1-6) doivent composer avec plusieurs blessures et du jeu médiocre en attaque et en défense. Il s’agit de leur pire début de saison depuis 2000, quand ils s’étaient inclinés sept fois lors des huit premières parties. Pour Cutler, ça n’a pas été facile à regarder.

«C’est difficile de voir ça quand tu es blessé et que tu ne peux pas aider ton équipe à s’en sortir, a-t-il soutenu. Tu dois continuer à te battre malgré tout. Il y a beaucoup de talent dans cette équipe et plusieurs blessés reviendront au jeu sous peu. Nous ne pouvons que continuer à jouer au football.»

Cutler a raté les cinq dernières rencontres en raison d’une blessure au pouce droit. Cependant, il faudra débattre à savoir si les Bears l’accueillent à bras ouverts.

Peu importe, ils n’auront pas le choix, car Brian Hoyer s’est cassé le bras gauche lors du dernier match, contre les Packers de Green Bay.

«Je crois que Cutler pourra les aider, a mentionné l’entraîneur des Vikings, Mike Zimmer. Il est talentueux et je crois que nous devrons être à notre meilleur pour l’emporter.»

L’avenir de Cutler à Chicago est incertain, surtout avec l’émergence d’Hoyer, qui n’a pas lancé d’interception en plus de cinq parties.

Ça n’y changera rien pour l’instant.

Cutler sera en uniforme pour une première fois depuis qu’il a quitté l’affrontement contre les Eagles lors de la deuxième semaine d’activités. Il n’est jamais revenu d’une absence aussi longue que celle de cinq semaines qu’il vient de conclure et il effectuera son retour contre la défense la plus coriace de la NFL.

«Ils se retrouvent dans le top-5 dans presque toutes les catégories défensives et ils jouent du bon football, a insisté Cutler. Ils montrent des choses différentes, surtout en troisième essai. Nous savons toutefois comment les attaquer et tout reposera sur l’exécution.»

Quant à Bradford et les Vikings, ils ont trouvé le moyen de camoufler un manque à l’attaque et d’engranger des victoires malgré des blessures importantes à Teddy Bridgewater et Adrian Peterson.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus