BUFFALO, N.Y. — Un juge retirera les accusations qui pèsent contre l’attaquant des Sabres de Buffalo Evander Kane à la suite d’une échauffourée avec des femmes survenue dans un bar à condition qu’il fasse la promesse d’éviter les ennuis à l’avenir, selon un avocat qui a décrit l’athlète comme étant «arrogant, rustre et hargneux, mais pas criminel».

L’entente est conditionnelle à ce que le joueur de 25 ans évite les ennuis juridiques au cours des six prochains mois. Kane n’a pas rencontré les journalistes après une brève audience à la cour municipale de Buffalo lundi.

L’avocat de Kane a mentionné que le pacte ne signifiait pas qu’il avait admis sa culpabilité, et Kane nie encore les allégations.

«Evander maintient toujours qu’il n’a rien fait de mal, a déclaré l’avocat Paul Cambria aux journalistes après l’audience. Rien n’a changé.»

Kane a été arrêté en juillet, un mois après avoir été accusé d’avoir agrippé trois femmes par les cheveux et le cou dans différentes échauffourées qui se sont produites au cours de la même soirée dans un bar du centre-ville de Buffalo. Kane a été chassé de la boîte de nuit par des agents de sécurité. Il a été accusé de délit d’intrusion et d’accusations non criminelles de harcèlement et d’avoir troublé la paix.

Kane n’a pas joué depuis qu’il s’est blessé lors du match d’ouverture des Sabres le 13 octobre. Il s’est fracturé trois côtes lorsqu’il a percuté violemment la rampe en deuxième période du match qui s’est conclu 4-1 en faveur du Canadien.

Kane a marqué 20 buts et récolté 15 mentions d’aide avec les Sabres la saison dernière, après avoir été acquis des Jets de Winnipeg. Il a raté 17 rencontres en raison d’une blessure à un genou.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus