TOKYO — Le site d’aviron et de canoë-kayak en vue des Jeux olympiques de 2020 devrait être délocalisé à des centaines de kilomètres au nord du Japon ou réduit à des installations temporaires à Tokyo, a conclu un comité du gouvernement municipal chargé de trouver des façons de réduire les coûts.

Cette recommandation survient alors que les responsables du Comité international olympique, le gouvernement de la ville de Tokyo et d’autres importants intervenants se sont réunis pour examiner le coût des jeux.

Le comité a révélé que le coût des Jeux olympiques de Tokyo pourrait dépasser les 30 milliards $ US — soit quatre fois plus que l’estimation initiale — à moins que des réductions drastiques ne soient faites.

Dans un rapport final présenté à la gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike, le comité a indiqué qu’une autre option est de s’en tenir aux plans originaux pour le site de Sea Forest dans la baie de Tokyo, mais de trouver des moyens d’en réduire les coûts.

Le mois dernier, le comité a avancé l’option de déplacer les épreuves d’aviron et de canoë au site de Naganuma dans la ville de Tome, à 400 kilomètres au nord de Tokyo. Cette proposition est venue après que le coût projeté pour le site de Sea Forest ait grimpé à près 480 millions $ US, sept fois l’estimation initiale.

Mardi, le comité formé d’universitaires et de consultants d’entreprises sélectionnés par Koike a déclaré que le déménagement à Naganuma serait la solution la plus rentable. Le président du comité, Shinichi Ueyama, a déclaré que le site de Naganuma est la seule alternative réaliste à l’extérieur de la ville, compte tenu du temps nécessaire à la construction et à d’autres préparatifs.

Ce déménagement nécessiterait jusqu’à 190 millions $ en coûts de construction pour répondre aux normes olympiques. Les coûts supplémentaires liés à la sécurité, au transport et à d’autres infrastructures pourraient ajouter à la facture. Une estimation antérieure des coûts pour le site de Naganuma s’élevait à 330 millions $.

Modifier le projet de Sea Forest à une installation temporaire pourrait faire baisser les coûts de construction et d’exploitation estimés à 430 millions $, a précisé le comité. Sinon, poursuivre le projet d’installation permanente à Sea Forest pourrait coûter environ 670 millions $, même avec les nouveaux efforts de réduction des coûts.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus