The Associated Press Fernando et Nicolas Otamendi, au premier plan

MANCHESTER, Royaume-Uni — Ilkay Gundogan a réussi un doublé qui a permis à Manchester City de venir de l’arrière pour vaincre le FC Barcelone 3-1 en Ligue des Champions de l’UEFA, mardi, tandis que Pep Guardiola avait le dessus sur son ancienne équipe.

Le 90e filet de Lionel Messi dans ce tournoi de clubs le plus prestigieux d’Europe a donné les devants aux Catalans à la 21e minute, mais Man City s’est révélé vorace après le but égalisateur de Gundogan à la 39e.

«Nous avons démarré nerveusement, a confié Gundogan, mais après avoir marqué, nous avons retrouvé notre confiance et notre deuxième demie a été incroyable. Nous avons dominé Barcelone.»

Il s’agissait d’une importante victoire pour la formation anglaise, qui a calqué son organisation sur celle qu’elle affrontait depuis qu’elle est devenue une incontournable dans l’univers du ballon rond à la suite de la prise de possession d’investisseurs d’Abu Dhabi en 2008. Et ce fut un triomphe satisfaisant pour Guardiola, qui a mené le Barça à la conquête de 14 trophées pendant son séjour à la tête de l’équipe entre 2008 et 2012.

«Nous venons tout juste de réaliser que nous venons de battre la meilleure équipe (au monde), s’est exclamé Guardiola. À l’avenir, les gens vont dire: ‘Wow, ces gars-là ont battu la meilleure équipe!’»

Man City a appliqué une pression constante en deuxième demie, provoquant de nombreuses erreurs dans le camp barcelonais et muselant le milieu de terrain Sergio Busquets, tout ça grâce aux nombreuses interventions de Kevin De Bruyne. Ce dernier a marqué à la 51e minute sur un coup franc pour donner les devants 2-1 à Man City.

Le club anglais avait perdu ses cinq affrontements contre le FC Barcelone en Ligue des Champions au cours des quatre dernières saisons — dont un revers de 4-0 encaissé au Camp Nou il y a deux semaines.

Le Barça a raté une belle occasion d’obtenir son billet pour les huitièmes de finale avec deux matchs à disputer, et ne dispose plus que d’une avance de deux points devant Man City. L’équipe de Guardiola devrait accéder aux éliminatoires en soutirant un match nul au Borussia Mönchengladbach, détenteur du troisième rang, lors de son prochain match.

Le Borussia Mönchengladbach s’est par ailleurs contenté d’un match nul de 1-1 contre le Celtic de Glasgow.

Le Bayern et Arsenal qualifiés

Robert Lewandowski a réussi un doublé et frappé le poteau à trois reprises mardi tandis que le Bayern de Munich prenait la mesure du PSV Eindhoven 2-1, s’adjugeant du même coup une place en éliminatoires.

Puisque l’Atletico Madrid, qui mène dans le groupe D, a battu Rostov 2-1, le Bayern et l’Atletico sont maintenant assurés de poursuivre leur route en Ligue des Champions. Le PSV et Rostov lutteront pour le troisième rang du groupe.

L’Atletico a maintenant 10 points, soit un de plus que le Bayern. Rostov est troisième avec deux points, et le PSV ferme la marche avec un.

Arsenal a lui aussi obtenu son laissez-passer pour le prochain tour après avoir effacé un déficit de deux buts pour renverser Ludogorets 3-2.

Les Gunners sont à égalité avec le Paris Saint-Germain au sommet de leur groupe avec 10 points, après quatre matchs. Les deux clubs sont qualifiés alors qu’il reste encore deux matchs à négocier en phase de groupes.

Les Parisiens ont défait Bâle 2-1.

D’autre part, Naples est toujours en tête de son groupe en vertu d’un match nul de 1-1 contre Besiktas, après que les deux buts eurent été marqués dans les derniers instants de la rencontre.

Le club napolitain domine le groupe B avec sept points, à égalité avec Benfica. C’est d’ailleurs l’expertise en situation de penalty aux deux bouts du terrain qui a permis à Benfica d’arracher une courte victoire de 1-0 au Dynamo de Kiev, mettant du même coup un terme aux espoirs du champion ukrainien d’accéder aux éliminatoires de la Ligue des Champions.

Besiktas a maintenant six points de classement, tandis que le Dynamo est loin derrière avec un seul.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus