CLEVELAND — Kris Bryant a donné le ton avec un retentissant coup de circuit dès la première manche, Addison Russell a ajouté un grand chelem en troisième et a produit six points et les Cubs de Chicago ont forcé la présentation d’un match ultime en remportant le sixième match de la Série mondiale 9-3, mardi, face aux Indians de Cleveland.

Les Indians viennent de gaspiller deux occasions de remporter un premier titre de la Série mondiale depuis 1948. Les Cubs espèrent quant à eux mettre fin à une disette qui remonte à 1908.

Le match no 7 sera présenté mercredi à Cleveland. Corey Kluber sera le lanceur partant des Indians, contre Kyle Hendricks du côté des Cubs.

«C’est presque naturel pour ces deux équipes. Ce sera une fin spectaculaire, a déclaré le receveur des Cubs David Ross. Il y aura un film sur cette série un jour.»

Après deux retraits en première manche, Bryant a cogné une balle courbe de Josh Tomlin dans les gradins au champ gauche.

Anthony Rizzo et Ben Zobrist ont suivi avec des simples, puis Russell a frappé un ballon au champ centre-droit. Les voltigeurs Tyler Naquin et Lonnie Chisenhall se sont regardés et ont laissé la balle tomber, ce qui a permis aux deux coureurs de croiser le marbre.

«C’est un jeu que nous aimerions pouvoir rejouer, a admis Naquin. En tant que voltigeur de centre, j’aurais dû prendre l’initiative de capter la balle.»

«Nous devons simplement gagner le prochain match, a ajouté Chisenhall. Si nous gagnons, personne ne va se rappeler de ce jeu.»

Tomlin était de retour au monticule après seulement trois jours de repos. Sa soirée de travail a pris fin après deux manches et un tiers, après qu’il eut rempli les sentiers en troisième manche.

Russell a accueilli le releveur Dan Otero avec un grand chelem au champ centre. Les six points produits par Russell ont égalé un record pour un match de Série mondiale. Il partage ce record avec Albert Pujols, Hideki Matsui et Bobby Richardson.

Rizzo a ajouté un circuit de deux points en début de neuvième manche, ce qui creusait l’écart à 9-2.

Jason Kipnis est le seul frappeur des Indians à avoir donné des ennuis à Jake Arrieta. Kipnis a cogné un double et a marqué sur un simple de Mike Napoli en quatrième manche, avant de claquer une longue balle en solo en cinquième.

Arrieta a quitté le monticule après cinq manches et deux tiers. Il a accordé deux points, trois coups sûrs et trois buts sur balles, en plus de retirer neuf frappeurs sur des prises.

Le gérant des Cubs, Joe Maddon, a confié la balle à son releveur no 1 Aroldis Chapman après deux retraits en septième manche. Chapman avait effectué 42 tirs quand il avait oeuvré pendant deux manches et deux tiers pour fermer la porte aux Indians dans une victoire de 3-2 lors du sixième match, dimanche, à Chicago.

Chapman a finalement lancé pendant plus d’une manche et un tiers mardi. Il a étouffé une menace en septième avant de faire le travail en huitième. Maddon l’a laissé commencer la neuvième manche, mais il a concédé un but sur balles à Brandon Guyer et il a cédé sa place à Pedro Strop.

Après avoir atteint le deuxième but sur un mauvais lancer de Strop, Guyer a croisé le marbre sur un simple de Roberto Perez. Ce dernier a toutefois été retiré au deuxième coussin grâce à un relais précis de Jason Heyward.

Travis Wood a remplacé Strop au monticule après un but sur balles à Carlos Santana. Wood a mis fin à la rencontre en forçant Kipnis à frapper un ballon dans le territoire des fausses balles.

Les Cubs tentent de devenir la première équipe depuis les Pirates de Pittsburgh en 1979 à effacer un retard de 3-1 en Série mondiale et à gagner les grands honneurs en remportant les deux derniers matchs à l’étranger.

«J’espère que ce ne sera pas trop difficile de dormir. C’est le rêve de tout enfant. Ça se jouera au septième match, a dit Russell.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus