TAMPA, Fla. — Au risque de s’attirer des bosses auprès de ceux qui insistent pour dire qu’il est trop tendre sur le terrain, le joueur des Buccaneers de Tampa Bay Gerald McCoy admet qu’il a une admiration inconditionnelle pour le quart des Falcons d’Atlanta Matt Ryan.

Le plaqueur qui a participé à quatre Pro Bowls en carrière rappelle toutefois qu’il ne faut pas confondre esprit sportif et manque de volonté pour faire tout ce qui est nécessaire pour gagner.

Lorsque les Buccaneers (3-4) accueilleront les Falcons (5-3), qui sont meneurs de la section Sud de l’Association nationale, jeudi soir, McCoy prévoit faire tout en son possible afin de rendre le meilleur passeur de la NFL inconfortable.

«’Matty Ice’ est ‘Matty Ice’. J’adore ce gars-là», a reconnu McCoy, qui a été critiqué par les partisans qui considèrent qu’il est parfois trop respectueux envers l’adversaire.

Le vétéran de sept saisons dans la NFL reste de marbre devant les critiques, et continue d’encenser les joueurs étoiles adverses — et même parfois d’aider le quart de l’autre équipe à se relever après un sac.

«C’est un bon gars, et un bon joueur, ça change quoi? J’adore le football et je le respecte. Il est un bon joueur et il te force à élever ton niveau de jeu d’un cran, a expliqué McCoy. Je vais lui serrer la main avant et après la rencontre, mais pendant le match je vais essayer de le tuer… C’est comme ça que ça fonctionne. Nous devons le freiner. C’est O.K. d’être sympathique. C’est O.K. d’être un bon gars.»

Ryan domine la ligue aux chapitres des verges de gains par la passe (2636) et des touchés (19). Les Falcons ont cependant perdu trois matchs consécutifs contre les Bucs, encaissant notamment un revers de 31-24 contre eux lors du match d’ouverture, et ils espèrent rétrécir l’écart dans la section dès jeudi soir.

L’ex-entraîneur des Falcons, Mike Smith, qui est maintenant le coordonnateur défensif des Bucs, a dit que les Falcons n’étaient plus la même équipe que celle qui les a affrontés lors de la première semaine d’activités.

Menés par Ryan et l’ailier espacé Julio Jones, les Falcons trônent au sommet de la NFL aux chapitres des points marqués en attaque. Et leur défensive a progressé depuis que Jameis Winston a connu l’un de ses meilleurs matchs de la saison en lever de rideau.

«Je ne crois pas qu’ils soient si différents, d’un point de vue stratégique, a rétorqué l’entraîneur Dirk Koetter. Je crois qu’ils débordent de confiance, et il fallait s’y attendre. Ils ont gagné de gros matchs.»

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus