THE CANADIAN PRESS Carey Price

MONTRÉAL — Outrageusement dominé au chapitre des tirs au but, le Canadien a transformé les huées en ovation et est venu à bout des Canucks de Vancouver par la marque de 3-0, mercredi.

Nathan Beaulieu, avec son premier but depuis le 20 novembre 2015, Torrey Mitchell, avec son cinquième cette saison, et Alexander Radulov, dans un filet désert en fin de match, ont touché la cible pour le Canadien (9-0-1), qui a signé une huitième victoire de suite.

Avec ses 19 points en 20 matchs, le Canadien connaît le meilleur début de saison de son histoire.

Les Canucks avaient mis fin à la série historique de neuf victoires du Tricolore en début de saison l’automne dernier, à Vancouver, mais les hommes de Willie Desjardins n’ont pas été en mesure de freiner la séquence actuelle du Canadien.

Les visiteurs ont été les plus fougueux dès l’ouverture de la rencontre, mais ils se sont butés à un Carey Price en grande forme. Price a réalisé 42 arrêts, en route vers un premier jeu blanc cette saison — un 37e en carrière.

«Ce fut probablement notre pire match de la saison, a admis Beaulieu. Price a été égal à lui-même et nous l’avons échappé belle. Nous exécutions mal les jeux, et ça va arriver pendant la saison, mais nous ne méritions pas un tel sort.»

Les Canucks (4-5-1) ont encaissé une sixième défaite de suite, après avoir amorcé la campagne avec quatre victoires consécutives. Ils ont marqué seulement sept buts au cours de leur série d’insuccès. Ryan Miller a accordé deux buts contre 21 lancers.

Les visiteurs ont eu l’avantage 13-3 au chapitre des tirs au but en première période et la foule sévère du Centre Bell a chahuté les joueurs locaux pendant la dernière minute de l’engagement.

Le Tricolore n’était pas plus réveillé au retour de l’entracte, alors que les Canucks ont décoché les 11 premiers tirs du deuxième vingt pour augmenter leur avantage à 24-3.

Le premier tir du Canadien en deuxième période est venu du bâton de Shea Weber après 7:31 de jeu. Les spectateurs ont alors moqué les joueurs en les applaudissant.

«Nous étions aussi frustrés qu’eux, a déclaré le capitaine du Canadien, Max Pacioretty. Nous avons connu une très mauvaise première moitié de match. Les intentions étaient bonnes, mais nous tentions trop de forcer les jeux. Notre exécution était horrible.»

Aussi incroyable que ça puisse paraître, c’est finalement sous les acclamations de la foule que les joueurs du Canadien ont retraité au vestiaire après 40 minutes de jeu — et avec une avance de 2-0.

Le vent a commencé à tourner peu de temps après le tir de Weber. Beaulieu a finalement ouvert le pointage après 12:22 de jeu. Brendan Gallagher a transporté le disque dans la zone des Canucks et a décoché un tir d’un angle restreint. Miller a envoyé le retour dans l’enclave et Beaulieu a pu tirer dans une cage abandonnée.

«Il est encore tôt dans la saison, mais mon temps de jeu a un peu diminué, a noté Beaulieu. Je dois profiter de mes occasions et c’était agréable d’en marquer un.»

Mitchell a ensuite doublé l’avance du Canadien avec 48,4 secondes à faire à la période. Brian Flynn a attendu l’arrivée de ses coéquipiers en zone neutre et a remis le disque à Phillip Danault sur l’aile gauche. Danault a contourné le défenseur Ben Hutton et a rejoint Mitchell de l’autre côté. Miller n’a pas réussi un déplacement très convaincant et Mitchell a pu lui aussi tirer dans une cage béante.

«Depuis le début de la saison, le trio de Mitchell est notre trio le plus constant, a mentionné l’entraîneur Michel Therrien. Ils ont inscrit un gros but en deuxième période.»

Radulov a été crédité d’un but d’assurance avec 1:55 à écouler au cadran quand le défenseur des Canucks Alex Edler a donné un coup de bâton à l’attaquant du Canadien, alors qu’il fonçait vers un filet désert.

Le Canadien disputera son prochain match vendredi, quand il rendra visite aux Blue Jackets de Columbus. Il sera de retour au Centre Bell samedi soir, quand les Flyers de Philadelphie seront de passage.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus