BROSSARD, Qc — Les joueurs du Canadien avaient retrouvé le sourire jeudi matin, au lendemain d’une difficile victoire de 3-0 face aux Canucks de Vancouver.

Le Canadien a été dominé 42-21 au chapitre des tirs face aux Canucks et l’ambiance dans le vestiaire après le match ressemblait plus à celle après une défaite qu’après une victoire.

Mais tout était de retour à la normale dans le camp du Tricolore, moins de 24 heures plus tard.

«Nous n’avons pas bien exécuté les jeux hier soir, mais nous sommes arrivés ce matin avec les deux points en banque», a rappelé le capitaine Max Pacioretty.

«Nous avons travaillé sur notre exécution. Quand le jeu est là, nous devons le faire avec conviction.»

Tous les joueurs étaient présents sur la patinoire, sauf l’attaquant Andrew Shaw, pour des raisons familiales.

L’attaquant Daniel Carr et le défenseur Joel Hanley faisaient partie du groupe, eux qui ont été rappelés du club-école de Saint-Jean la veille.

Le Canadien s’apprête à disputer sa deuxième séquence de deux matchs en autant de soirs de la saison. Il rendra visite aux Blue Jackets de Columbus vendredi, avant d’accueillir les Flyers de Philadelphie samedi.

L’entraîneur-chef Michel Therrien a indiqué qu’Al Montoya allait affronter les Blue Jackets. Carey Price devrait retrouver son filet face aux Flyers.

Shaw sera aussi du voyage à Columbus.

Le Tricolore (9-0-1) connaît le meilleur début de saison de son histoire, avec une récolte de 19 points en 10 rencontres. Sa séquence sans défaite en temps réglementaire sera de nouveau en jeu face aux Blue Jackets (4-3-1).

«C’est une équipe qui travaille fort et nous ne devons pas les prendre à la légère, a mentionné Pacioretty. Leurs joueurs se présentent à tous les matchs et nous allons devoir égaler leur intensité.»

Pacioretty retrouvera l’entraîneur John Tortorella, sous qui il a évolué au sein de l’équipe américaine à la Coupe du monde de hockey. Le no 67 du Tricolore ne retire toutefois pas d’avantages de l’avoir côtoyé pendant quelques semaines en septembre.

«Je connais son système, mais je ne sais pas si ça va aider, a-t-il déclaré. Nous devons appliquer notre plan de match et nous verrons où ça nous mène.»

Des bons mots pour Price

Par ailleurs, Therrien a encore une fois louangé le travail de Price, qui connaît un autre début de saison remarquable.

Après six rencontres — six victoires —, Price affiche une moyenne de buts alloués de 1,17 et un taux d’efficacité de ,964. Seulement Jimmy Howard (0,86 et ,973), des Red Wings de Detroit, a fait mieux jusqu’ici dans la LNH parmi les gardiens qui ont disputé au moins quatre matchs.

«C’est difficile à dire, a répondu Therrien quand on lui a demandé si Price était encore meilleur qu’en 2014-15, quand il a gagné les trophées Vézina et Hart. Il avait connu une saison fantastique et il connaît présentement un début de saison formidable.

«Il est un joueur spécial comme il y en a très peu dans la LNH, a-t-il ajouté. Sidney Crosby est un joueur spécial. Carey Price est un joueur spécial. Il nous donne toujours des grosses performances.»

Mais ne demandez pas au principal intéressé de comparer son début de saison à la campagne 2014-15.

«Je ne sais pas, a dit le gardien de 29 ans. Je me sens le même. Je ne cherche pas à me comparer d’année en année. J’essaie simplement de jouer au hockey.»

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus