PARIS — Andy Murray a célébré son accession au premier rang mondial en disposant de l’Américain John Isner 6-3, 6-7 (4), 6-4 dimanche, en route vers la conquête de son premier titre en carrière au Masters de Paris.

«Me rendre au sommet du classement fut une aventure incroyable, a déclaré Murray, avant de remercier sa famille à la maison. Je vais continuer de travailler fort afin de m’améliorer.»

Il s’agissait de son huitième titre cette saison — un record —, et de son 14e en carrière dans la série Masters, mettant du même coup un terme aux espoirs d’Isner d’obtenir son premier dans cette série.

Murray, qui succédera officiellement à Novak Djokovic au premier rang mondial lors de la publication du classement de l’ATP lundi, présente une fiche de 8-0 en carrière contre l’Américain. Leur premier duel avait eu lieu aux Internationaux d’Australie il y a six ans.

Il l’avait récemment battu 6-1, 6-3 en quarts de finale de l’Omnium Erste Bank de Vienne, mais cet affrontement était bien différent et beaucoup plus serré pour l’Américain reconnu pour la puissance de son service.

«John a joué du tennis uncroyable, a déclaré Murray sur le court, quelques instants après sa victoire. Nous nous sommes affrontés la semaine dernière et la différence était énorme.»

Isner a appliqué beaucoup de pression sur l’Écossais, en réussissant notamment 18 as et de nombreux coups droits gagnants.

Mais il a manqué de constance, laissant notamment filer deux balles de bris au septième jeu du match.

Au deuxième set, il menait 4-3 et 40-0, mais il a de nouveau raté l’occasion de faire payer Murray — qui fut finaliste dans ce tournoi contre Djokovic l’an dernier.

Murray a cependant commis une rare bourde avec une double faute lors du bris d’égalité et Isner en a profité pour s’adjuger le set.

Isner a ensuite sauvé des balles de bris lors de ses deux premiers jeux au service au troisième set, tandis que Murray retrouvait ses repères et imposait de nouveau son rythme.

Isner a tout donné ce qu’il avait avant de plier l’échine, et il a patiemment attendu au filet, la tête baissée, pour féliciter Murray.

«Je dois féliciter Andy, d’abord pour son titre mais aussi pour l’obtention du premier rang mondial, a confié Isner sur le court. Je vois à quel point tu travailles fort à chaque semaine et tu le mérites amplement.»

Murray a gagné quatre tournois consécutifs, portant à 43 son total en carrière.

Il participera aux Finales de l’ATP à Londres, à compter de dimanche prochain.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus