SEATTLE — Deux années se sont écoulées depuis que les Seahawks de Seattle ont abandonné un de leurs projets.

Percy Harvin était au coeur de l’un de ceux-ci, qui consistait à déterminer si l’un des joueurs les plus dynamiques de la NFL pouvait se greffer au système offensif des Seahawks.

Les résultats de cette expérience ont été si décevants et parcellaires que deux ans après que Harvin eut été échangé à la mi-saison des Seahawks aux Jets de New York, il est encore difficile de mettre des mots sur son séjour avec l’équipe de l’État de Washington.

Oui, il a contribué à la conquête du Super Bowl des Seahawks. Oui, sa présence dans le vestiaire ne faisait pas l’unanimité et a mené à son éventuel départ de Seattle.

Mais demandez à ceux qui faisaient partie du même vestiaire que lui pendant son séjour à Seattle tandis qu’il se prépare à affronter ses anciens coéquipiers dans l’uniforme des Bills de Buffalo lundi soir, et personne ne critiquera son attitude pendant qu’il évoluait dans le Nord-Ouest des États-Unis.

«Je l’adorais quand il était ici. Je l’aimais comme personne et comme coéquipier, a admis le secondeur des Seahawks Bobby Wagner. Je suis content qu’il soit de retour sur le terrain.»

Évidemment, c’est cette semaine que Harvin sort de sa retraite. L’histoire est tout simplement trop bonne. Puisque le groupe d’ailiers espacés des Bills est décimé par les blessures, ceux-ci ont opté pour Harvin afin d’ajouter de la profondeur.

On ignore pour l’instant s’il sera en uniforme et à quelle fréquence il sera utilisé lundi soir, mais l’entraîneur-chef des Bills Rex Ryan semblait confiant de pouvoir l’employer contre les Seahawks.

«Il a bien paru sur le terrain, a admis Ryan. Évidemment, pour ce qui est de sa condition physique et de ses capacités athlétiques, elles ne sont pas encore là où elles seraient s’il avait été avec nous depuis le début (de la saison). Mais je crois qu’il peut nous aider.»

Harvin est un nomade dans la NFL depuis qu’il a été échangé des Vikings du Minnesota aux Seahawks avant la saison 2013. Il a passé une saison et demie à Seattle, où il a participé à six matchs de saison régulière et marqué un seul touché.

Il a été impliqué dans deux incidents distincts dans le vestiaire qui n’ont été révélés qu’après son départ au milieu de la saison 2014, et il représentait un si gros problème pour l’attaque des Seahawks que la meilleure option était de l’échanger aux Jets. Après un court séjour avec le club new-yorkais, Harvin s’est joint aux Bills la saison dernière, où il a réussi 19 attrapés pour 218 verges de gains et un touché avant d’être opéré au genou droit en janvier.

Malgré tout, Harvin jure qu’il n’entretient pas de rancoeur envers ses ex-coéquipiers des Seahawks.

«Je suis simplement un joueur qui aime jouer à son plein potentiel, et au niveau que mes coéquipiers s’attendent de moi», a confié Harvin.

«Je n’ai jamais entretenu de rancoeur, surtout pas envers mes coéquipiers. J’essaie encore de convaincre tout le monde que j’ai de très bons amis dans le vestiaire des Seahawks, non seulement parmi les joueurs mais aussi dans le personnel d’entraîneurs — sans compter le thérapeute sportif. J’échange encore des courriels au quotidien avec ce gars-là.

«Nous nous apprécions encore beaucoup, peu importe ce que les gens disent. Ils m’apprécient encore là-bas. Je les apprécie beaucoup également. Nous avons gagné un Super Bowl ensemble. La relation est très bonne.»

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus