OAKLAND, Calif. — Latavius Murray a obtenu 114 verges au sol et trois touchés et les Raiders d’Oakland ont montré qu’ils étaient prêts à affronter les bonnes équipes en défaisant les champions en titre du Super Bowl, les Broncos de Denver, 30-20, dimanche soir.

Plusieurs voyaient cet affrontement comme le plus important pour les Raiders (7-2) depuis leur passage au Super Bowl, en 2002. Ils ont donné un effort complet pour avoir le dessus sur les Broncos (6-3) et ainsi s’emparer de la première place dans la section Ouest de l’Américaine.

Derek Carr a amassé 184 verges par la voie des airs et il n’a commis aucun revirement. Khalil Mack a réussi deux sacs, il a forcé un échappé et il en a récupéré un alors que les Raiders ont dominé les Broncos au sol en obtenant 218 verges contre seulement 33 pour leurs adversaires.

Cette performance a ravi les spectateurs au Oakland Coliseum, qui était l’hôte d’un match de grande écoute le dimanche pour une première fois en plus d’une décennie. Après 13 saisons sans participer aux séries, les Raiders ont montré qu’ils pouvaient être des prétendants au titre sous la tutelle de leur entraîneur-chef Jack Del Rio, qui en est à sa deuxième saison à la barre de l’équipe.

Trevor Siemian a semblé ébranlé par moment pour les Broncos, mais il a lancé deux passes de touché, dont une très courte que Kapri Biggs a convertie en un majeur de 69 verges au quatrième quart.

L’avance de 10 points des Raiders était cependant assez confortable pour que leur défense tienne le coup.

Les locaux ont amorcé la partie sur les chapeaux de roues. Carr a amassé 108 verges par la passe dès le premier quart — le deuxième plus haut total au premier quart contre les Broncos au cours des trois dernières années — et Murray a franchi la zone des buts à deux reprises pour donner une avance de 20-10 aux Raiders à la demie.

Aucune équipe n’avait inscrit autant de points en une demie contre les Broncos depuis les 20 enregistrés par les Bengals de Cincinnati, le 22 décembre 2014 — une séquence de 29 matchs incluant les séries.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus