Frank Gunn Frank Gunn / La Presse Canadienne

Le monde des Kings de Los Angeles s’est temporairement écroulé alors qu’il restait 35 secondes à la première période de leur premier match de la saison.

Jonathan Quick, le lauréat de deux coupes Stanley, un trophée Conn Smythe une nomination pour l’obtention du trophée Vézina, s’est blessé à l’aine et a appris quelques jours plus tard que son absence ne serait pas de quelques jours ou quelques semaines, mais plutôt quelques mois. Son réserviste, Jeff Zatkoff, est lui aussi tombé au combat quelques jours plus tard, forçant les Kings à s’en remettre au vétéran de 34 ans Peter Budaj, qui n’avait pas effectué de départ dans le circuit Bettman en deux ans.

Comment est-ce que les Kings, qui détiennent présentement un laissez-passer pour les équipes repêchées dans l’Ouest, ont fait pour survivre au premier mois de la saison? En faisant comme d’habitude.

«Ça ne sert à rien de s’apitoyer sur son sort, a dit le vétéran défenseur Matt Greene à propos de la perte de Quick. Tout le monde doit hausser son niveau de jeu d’un cran. C’est impossible de remplacer un gars comme lui par une seule personne.»

Budaj, lui, s’est révélé étonnamment efficace.

Le Slovaque connaît un regain de vie dans la LNH après avoir gagné le titre de gardien par excellence de la Ligue américaine de hockey la saison dernière. Il a surpassé tous les autres candidats en enregistrant 42 victoires avec le Reign d’Ontario, en plus d’afficher une moyenne de buts alloués de 1,75 et un taux d’efficacité de ,932.

Budaj présente un pourcentage d’arrêts de 91,9 jusqu’ici avec les Kings, et de 94,4 à forces égales, des statistiques qui lui permettent d’occuper le cinquième rang de la ligue chez les gardiens qui ont effectué au moins huit départs jusqu’ici cette saison (avant les rencontres de jeudi soir).

L’ex-réserviste de Carey Price a signé deux jeux blancs consécutifs cette semaine aux dépens des Flames de Calgary et des Maple Leafs de Toronto. Il n’avait pas enregistré deux blanchissages au cours d’une même saison dans la LNH depuis 2008-09, alors qu’il connaissait une saison de misère avec l’Avalanche du Colorado.

Il fait de gros arrêts lorsqu’on a besoin de lui et il ne commet pas de grosses erreurs, a relaté le défenseur étoile Drew Doughty. Il est très volubile, il manie bien la rondelle et est très solide devant son filet. En tant que joueur, c’est facile de jouer devant un gardien qui dégage autant de confiance.»

Les joueurs des Kings ne sont donc pas surpris des succès de Budaj cette saison.

Les Kings n’ont pas besoin de performances spectaculaires de leurs gardiens. La formation californienne, la meilleure de la ligue dans le temps de possession de la rondelle, concède moins de 25 tirs par match à l’adversaire — un sommet dans la LNH. Budaj n’a effectué que 43 arrêts au total contre les Flames et les Maple Leafs plus tôt cette semaine.

Tout le contraire du Canadien, qui a concédé au moins 38 tirs dans un cinquième match de suite, mardi, et qui s’est fié encore une fois à Price pour signer une quatrième victoire au cours de cette séquence (4-1-0). Pourra-t-il poursuivre sa lancée jeudi soir? La réponse dans quelques heures.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus