Paul Chiasson Paul Chiasson / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Voici cinq moments marquants du match entre les Kings de Los Angeles et le Canadien de Montréal, jeudi soir, au Centre Bell.

Radulov, le combatif

Il faut toujours se méfier d’Alexander Radulov en zone offensive. Le défenseur Jake Muzzin des Kings l’a appris à ses dépens à la huitième minute. Le Russe s’est emparé de la rondelle à la droite du filet de Peter Budaj et il s’est ensuite moqué de Muzzin pour couper au filet. Paul Byron a récolté les fruits du travail efficace de Radulov pour inscrire son quatrième but de la saison à l’aide d’un tir des poignets. Budaj cédait un premier but en plus de 140 minutes après avoir blanchi tour à tour les Flames de Calgary et les Maple Leafs de Toronto.

Efficace 4e trio

La contribution du quatrième trio du Canadien a souvent aidé la cause de l’équipe depuis le début de la saison. Michel Therrien a beau avoir modifié sa composition (Carr-Mitchell-Flynn), il s’est encore mis en évidence contre les Kings. Cette fois, c’est Daniel Carr, envoyé dans la mêlée pour un quatrième match cette saison, qui a enfilé son premier but de la saison en faisant dévier le tir d’Andrei Markov. Avec 13 tirs au but, dont six de qualité, les Montréalais ont offert une performance solide, ce qu’ils n’avaient pas fait depuis plusieurs matchs en première période.

Danault en profite

Promu au centre du troisième trio avec Max Pacioretty et Andrew Shaw, Phillip Danault n’a pas raté sa chance. À mi-chemin du deuxième engagement, il a fait mouche avec son quatrième but de la saison. Si le Canadien connaît de tels succès en ce début de saison, c’est surtout et avant tout parce que tous les trios contribuent offensivement.

Toffoli trompe Price

À la peine en supériorité numérique depuis le début de la saison, les Kings ont profité d’une double pénalité mineure imposée à Brendan Gallagher (bâton élevé à 9:17) pour s’inscrire au tableau en troisième. Carey Price s’est montré intraitable face à Anze Kopitar et Alec Martinez, mais il a finalement cédé devant le tir des poignets de Tyler Toffoli.

Neuvième victoire d’affilée

Les Kings ont profité d’un autre avantage numérique lorsque Andrei Markov a été pris en défaut (bâton élevé) avec 4:08 à jouer. Malgré leurs efforts, ils n’ont pu en profiter. Et Alex Galchenyuk a scellé l’issue avec un but dans un filet désert (18:11). Le Canadien a ainsi signé une neuvième victoire d’affilée à domicile en début de saison, une première depuis la saison 1953-54.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus