Martti Kainulainen Martti Kainulainen / The Associated Press

LEVI, Finlande — Même si elle moins entraînée pour le slalom qu’à l’habitude, l’Américaine Mikaela Shiffrin continue de dominer sa discipline favorite.

La championne olympique et du monde s’est consacrée davantage au super-G et à la descente, mais elle reste la reine du slalom.

Samedi, elle a pris une bonne avance en première manche et l’a conservée, remportant le premier slalom de la saison à la Coupe du monde de ski alpin.

Shiffrin a signé un chrono combiné de 1:52,71, devançant par ,67 seconde Wendy Holdener, de la Suisse. Le bronze est allé à la Slovaque Petra Vlhova, à 75 centièmes de la gagnante.

Le reste des skieuses a accusé au moins une seconde de retard. La Suédoise Frida Hansdotter, deuxième après une descente, n’a pas réussi à compléter la deuxième manche.

Shiffrin a remporté les neuf slaloms auxquels elle a pris part depuis février 2015. L’an dernier, le titre de la discipline est néanmoins allé à Hansdotter, car Shiffrin a raté cinq courses à cause d’une blessure à un genou.

La séquence de Shiffrin la place à un gain du record de Janica Kostelic. La Croate a prévalu 10 fois de suite en slalom, de décembre 1999 à février 2001.

L’Américaine dit toutefois ne rien prendre pour acquis, soulignant la qualité de ses adversaires.

«Frida a quitté la piste et Wendy a été très forte, mais elle a fait une grosse erreur en première manche», a dit Shiffrin.

Shiffrin compte 21 gains en carrière, dont 20 en slalom. Seules l’Autrichienne Marlies Raich (35) et deux Suissesses, Vreni Schneider (34) et Erika Hess (21), ont triomphé plus souvent en slalom.

Deuxième en slalom géant le mois dernier, Shiffrin mène le classement général avec 180 points, soit 80 de plus que Lara Gut, de la Suisse.

Gut, qui s’est imposée en octobre, n’a pas l’habitude de participer aux slaloms.

La Québécoise Marie-Michèle Gagnon a terminé en 17e place, six rangs devant l’Ontarienne Erin Mielzynski.

Déçue, l’athlète de Lac-Etchemin a déjà ciblé sur quoi elle doit travailler pour améliorer sa technique en slalom.

«J’adore cette piste. Dans le passé, j’ai eu de bons résultats. Je crois qu’une 17e place c’est le pire résultat depuis le début de ma carrière à cet endroit, a confié Gagnon. C’est très décevant. Je savais que je pouvais bien faire. Il me manque une petite pièce du puzzle pour vraiment trouver ma vitesse et mon ‘focus’ dans mon ski.

«Je pense que je me suis améliorée, a t-elle poursuivi. J’avais besoin de travailler sur ça, surtout pour mes virages du côté gauche. Ce qui me manque, c’est vraiment de trouver le rebond dans mon virage, le ‘flow’ et mon mouvement dans mon ski. « 

Valérie Grenier, de Mont-Tremblant, et Laurence St-Germain, de Saint-Ferréol-les-Neiges, n’ont pas accédé à la deuxième manche. Elles ont conclu en 38e et 49e positions.

Il y aura un slalom masculin sur la même piste dimanche.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus