MONTRÉAL — Voici les cinq moments marquants du match de samedi entre les Red Wings de Detroit et le Canadien de Montréal.

Le Canadien frappe tôt!

Jimmy Howard s’est présenté sur la patinoire du Centre Bell avec la meilleure moyenne de buts alloués (1,22) et le meilleur taux d’arrêts (,961); après moins de huit minutes de jeu, il avait déjà flanché deux fois sur six tirs. Le travail acharné d’Andrew Shaw a mené à un premier but, celui de Phillip Danault, à 4:17. Puis à 7:59, Paul Byron a profité d’une rondelle qui a sautillé par-dessus le bâton du défenseur Niklas Kronwall pour filer seul et battre le gardien des Red Wings dans la partie supérieure. Et pour la 12e fois de la saison, le Canadien a été le premier à s’inscrire au tableau.

Le mauvais côté de Shaw

Si Andrew Shaw est capable de belles choses grâce à son énergie et son travail acharné, il peut aussi placer son équipe dans des situations corsées à cause d’une agressivité mal canalisée. Il l’a prouvé à 15:28 de la première période alors qu’il a écopé une mauvaise punition pour avoir donné de la bande à l’endroit de Justin Abdelkader, directement sous les yeux de Michel Therrien. Le Canadien a tenu le coup, ne concédant qu’un tir menaçant, celui du défenseur Mike Green de la pointe droite, que Price a habilement stoppé de la jambière droite.

Deux hommes en plus

Des pénalités mineures à Luke Glendening et Steve Ott, dans un intervalle de 51 secondes avec moins de deux minutes à faire à la première période, ont permis au Canadien de se donner une avance de trois buts. Alex Galchenyuk, à qui on a plusieurs fois reproché son inefficacité dans le cercle des mises en jeu, en a gagné une à la gauche de Jimmy Howard avant de remettre la rondelle derrière à Alexander Radulov. Ce dernier a glissé la rondelle vers Shea Weber qui, ne faisant ni une ni deux, a battu le gardien des Red Wings d’un tir instoppable, seulement trois secondes après le début de l’avantage de deux hommes.

Frustrant Price

Selon plusieurs observateurs de la scène du hockey, les meilleures chances de battre Carey Price surviennent en faisant dévier des tirs devant le filet. Mais Luke Glendening pourrait afficher son désaccord. Après s’être montré intraitable pendant six minutes durant lesquelles le Canadien a dû se défendre à court d’un homme au tout début de la deuxième période, Price a réalisé son meilleur arrêt du match jusque-là, avec un peu plus de dix minutes à jouer à l’engagement lorsqu’il a saisi de la mitaine une rondelle qui avait brusquement changé de trajectoire à la suite d’un geste habile de l’attaquant des Red Wings. La réaction corporelle de Glendening laissait voir un certain découragement.

Un deuxième but qui tardait

Andrew Shaw avait fait bouger les cordages à son tout premier match avec le Canadien, le 13 octobre à Buffalo. Son deuxième de la saison, et son premier au Centre Bell, est venu presque un mois plus tard. Huit secondes après le début d’une pénalité mineure à Jonathan Ericsson, Shaw, posté devant le filet, a fait dévier un tir d’Alex Galchenyuk à 15:13 du deuxième vingt. Et 96 secondes plus tard, Shaw récoltait son troisième point du match sur le but de Max Pacioretty.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus