Andre Penner Andre Penner / The Associated Press

SAO PAULO — Lewis Hamilton a remporté un Grand Prix du Brésil retardé par la pluie, une victoire qui reporte à Abu Dhabi, dans deux semaines, le dénouement de la course au titre en F1 cette saison.

La lutte se fait entre l’Anglais et l’Allemand Nico Rosberg, coéquipiers avec Mercedes.

«Je suis en mode poursuite, a dit Hamilton. C’est tout ce que je peux faire pour l’instant. Abu Dhabi a l’habitude d’être une bonne piste pour moi.»

Deux collisions ont eu lieu sous une forte pluie, lors des 28 premiers tours sur 71. La première a impliqué Marcus Ericsson de Sauber, la deuxième Kimi Raikkonen, de Ferrari.

Sebastian Vettel, de Ferrari, a alors fait un plaidoyer sur sa radio, trouvant les conditions trop hasardeuses.

«Il faut arrêter la course, a t-il dit. Ça ne fonctionne pas. Combien de collisions voulez-vous?»

La quasi-totalité des tours ont été disputés derrière la voiture de sûreté, en début d’épreuve.

Il y a eu une autre collision en deuxième moitié de course, où la voiture de sûreté est réapparue.

Hamilton partait de la pole et n’a jamais cédé la première place. Il signait un premier gain au Brésil, un 52e en carrière. Cela est une victoire de plus qu’Alain Prost, qui était deuxième après les 91 de Michael Schumacher.

Rosberg aurait été couronné avec une victoire. Deuxième dimanche, il reste en tête du classement des pilotes avec 367 points, soit 12 de plus que Hamilton.

Même si Hamilton s’imposait aux Émirats, Rosberg sera le champion s’il finit deuxième ou troisième.

«Je suis satisfait de mon résultat», a dit Rosberg, dimanche.

Le podium brésilien a été complété par Max Verstappen, de Red Bull.

La voiture de sûreté est venue une dernière fois au 48e tour, suite à une collision impliquant le héros local Felipe Massa, de Williams.

Massa, qui va se retirer à la fin de la saison, a quitté la piste avec un drapeau brésilien autour des épaules.

«Je quitte la tête haute mais le coeur gros», a dit Massa dans les paddocks, enlacé par sa femme Anna Raffaela et leur fils Felipinho.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus