CHICAGO — Tom Ricketts retournait vers l’édifice où ont lieu les rencontres des propriétaires du Baseball majeur mercredi, quand il a été arrêté par un groupe de gens qui souhaitaient le féliciter pour la victoire des Cubs de Chicago en Série mondiale.

Ainsi va la vie pour Ricketts ces jours-ci. Le premier titre des Cubs depuis 1908 a été acquis il y a deux semaines et la ville continue à fêter.

«C’est super. Notre équipe fait partie de la famille de tant de personnes, a dit Ricketts. Et le fait d’avoir connu ce triomphe après de longues années difficiles, c’est simplement magique pour toute la ville.»

Ricketts sera honoré par ses confrères à un certain moment pendant les réunions, mais sinon, c’est la routine habituelle.

Entre les repas dispendieux, les cocktails et les discussions dans les corridors de l’hôtel Drake, au centre-ville de Chicago, l’élément le plus important à l’ordre du jour est le renouvellement de la convention collective, qui arrivera à échéance le 1er décembre. Les représentants des propriétaires et de l’Association des joueurs discutent depuis les camps d’entraînement.

Il n’y a pas eu de conflit de travail dans le Baseball majeur depuis 1994-95 et le commissaire, Rob Manfred, est confiant de trouver un terrain d’entente avant décembre.

«Je fais confiance au commissaire et à son équipe, a déclaré le propriétaire des Yankees de New York, Hal Steinbrenner. Ils font du bon travail et tout le monde travaille fort. C’est tout ce que j’ai à dire.»

Les éléments qui pourraient se retrouver au coeur des négociations incluent le désir des propriétaires d’instaurer un repêchage pour les joueurs internationaux, le seuil de la taxe de luxe et les choix compensatoires remis pour le départ des joueurs autonomes de premier plan.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus