Mike Roemer Mike Roemer / The Associated Press

GREEN BAY, Wis. — L’entraîneur des Packers de Green Bay, Mike McCarthy, a déclaré qu’une seule personne n’allait pas faire tourner la chance de l’équipe.

Mais avec Clay Matthews et Christine Michael, les Packers espèrent voir les deux joueurs avoir un impact de chaque côté du ballon.

Matthews a participé à certains exercices à l’entraînement pour une deuxième journée de suite, jeudi, un bon signe pour le secondeur des Packers qui a raté les trois derniers matchs en raison d’une blessure à une cuisse.

Matthews est un habitué du Lambeau Field, tandis que Michael est le petit nouveau.

Réclamé au ballottage des Seahawks de Seattle mercredi, Michael est arrivé à Green Bay vers 9 h 30 jeudi matin. Moins de deux heures plus tard, il était sur le terrain pour s’entraîner.

«J’ai besoin du livre de jeux, de prendre soin de mon corps, de rencontrer les gars… C’est mon nouveau chez-moi et je dois m’y habituer», a déclaré Michael.

On ne sait pas encore si Matthews et Michael seront en mesure d’affronter les Redskins de Washington dimanche soir.

Les Packers (4-5) ont perdu leurs trois derniers matchs, en partie en raison d’un manque de pression sur les quarts adverses et d’un jeu au sol inefficace.

C’est à ces niveaux que Matthews et Michael peuvent aider l’équipe.

Selon McCarthy, la clé pour appliquer plus de pression sur un quart est de freiner le jeu au sol sur les premiers essais.

«Vous devez gagner les duels à un contre un et rejoindre le quart», a dit McCarthy.

Cependant, McCarthy a refusé de mettre de la pression sur les épaules de Matthews, qui a souvent été ralenti par des blessures par le passé.

«Ce n’est pas l’affaire d’un seul joueur. Ce ne sera jamais le cas. C’est bien plus que les joueurs étoiles qui composent une équipe de football», avait dit McCarthy plus tôt cette semaine.

En ce qui concerne Michael, les chances que le porteur de ballon de quatrième année contribue de manière significative dès ses débuts sont minces. Il devra apprendre le livre de jeux, en plus de défaire ses valises.

Mais les Packers espèrent que Michael pourra rapidement donner un coup de main à James Starks.

Michael a accumulé 469 verges de gains et six touchés en 117 courses en neuf matchs avec les Seahawks cette saison.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus