David Moir David Moir / The Associated Press

SYDNEY, Australie — Jordan Spieth croit que sa victoire de dimanche, à l’Omnium d’Australie, pourrait fort bien donner un nouvel élan à sa carrière, comme cela est arrivé suite à sa première consécration, en 2014.

L’Américain a calé un roulé de 10 pieds pour un oiselet au premier trou additionnel, battant les Australiens Cameron Smith et Ashley Hall, au Royal Sydney.

Spieth, qui a déjà été le numéro 1 mondial, a prolongé le tournoi en calant un roulé crucial pour une normale au 18e. Il a inscrit 69 dimanche pour un total de 276, une douzaine de coups sous la normale.

«Je pense que ça va me relancer, a dit Spieth. Depuis un bout de temps, j’avais de la difficulté à réussir les gros coups. Mais de voir la qualité de mes coups sur ces trous-là, ça m’encourage beaucoup.»

Il ajoute son nom à une liste élite ayant gagné l’Omnium d’Australie plus d’une fois, incluant Jack Nicklaus, Gary Player et Greg Norman. Et l’an dernier, il a conclu l’événement en deuxième place.

Le trou de prolongation était le 18e. Spieth a logé son coup d’approche à 10 pieds de la coupe, puis Hall a mis de la pression en envoyant le sien à huit pieds.

Spieth a alors montré le sang-froid qui lui a valu deux grands triomphes, calant sans nervosité apparente son roulé. Hull a ensuite raté la cible du côté droit.

Dans les mois qui ont suivi la première victoire australienne de Spieth, le Texan de 23 ans a remporté le Tournoi des maîtres et l’Omnium des États-Unis. Il a ensuite raté une prolongation par un coup à l’Omnium britannique, puis il a fini deuxième au Championnat de la PGA.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus