FRISCO, Texas — Ezekiel Elliott ne s’est pas attardé longuement au moment qui l’a fait paraître comme une simple recrue des Cowboys de Dallas: ses deux échappés contre les Redskins de Washington, à son deuxième match en carrière.

Le quatrième choix au total lors du dernier repêchage de la NFL affrontera à nouveau les Redskins, jeudi, mais cette fois, il le fera en tant que meneur de la ligue au chapitre des verges au sol.

«Les répétitions, c’est tout ce qui a été nécessaire», a mentionné le porteur de ballon âgé de 21 ans, qui a aidé les Cowboys (9-1) à remporter ses neuf dernières parties.

C’est un peu plus que ça pour celui qui a accueilli à bras ouverts les attentes d’une équipe qui a repêché deux porteurs de ballon ayant leur buste au Temple de la renommée, Tony Dorsett et Emmitt Smith, le porteur ayant amassé le plus de verges au sol de l’histoire de la NFL.

Le style d’Elliott sied bien à une des meilleures lignes offensives de la NFL. Il peut être agressif et agile en un claquement de doigts, tout en captant des passes et en effectuant des blocs.

«Son entraîneur-chef dans les rangs universitaires a dit qu’il était le meilleur joueur qu’il avait eu sans le ballon, a indiqué le pilote des Cowboys, Jason Garrett. Il est jeune, mais il est très mature. Il apprend vite et il a un esprit de compétition incroyable.»

Ce sont ces traits de personnalité qui lui ont permis de répondre aux attentes.

L’impact d’Elliott — 138 verges par match de la ligne de mêlée et 10 touchés — a également aidé son coéquipier Dak Prescott, qui s’est emparé du poste de quart numéro un pendant l’absence de Tony Romo, maintenant guéri de sa blessure.

Après que les Cowboys eurent battu le record d’équipe pour le plus de victoires consécutives en saison, grâce à un gain contre les Ravens de Baltimore, Elliott s’est amusé aux dépens du demi inséré Jason Witten.

Elliott blaguait que le vétéran de 34 ans jouait au football depuis plus longtemps qu’il était né.

«Pensez-y, si on compte ses années au secondaire, à l’université et chez les professionnels, le compte y est. J’ai 21 ans», a soutenu le porteur de ballon.

Son calcul ne tient pas la route, mais ce qui est important de noter, c’est l’effet positif amené par la recrue envers ses coéquipiers plus âgés — c’est à dire tous ses coéquipiers.

«C’est un joueur complètement différent de la deuxième semaine et tout le crédit lui revient parce qu’il donne tout ce qu’il a dans les entraînements, a affirmé le receveur Dez Bryant. Nous apprécions cette énergie.»

Elliott a amassé au moins 90 verges au cours de ses huit derniers matchs et il a brisé le record des Cowboys pour le plus grand nombre de verges au sol en une saison par un porteur de ballon recrue (1007 verges), anciennement détenu par Dorsett. Il en cumule 1102.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus