Peter McCabe/La Presse canadiennee Jean-Gabriel Pageau regarde le but lors du tir décisif de Erik Karlsson qui a déjoué Carey Price.

MONTRÉAL — Dans une aussi longue saison que celle de la Ligue nationale de hockey, il est impossible de gagner tous les matchs. Incluant ceux que vous mériteriez de gagner.

Erik Karlsson a brisé l’égalité à 5:37 de la troisième période et les Sénateurs d’Ottawa ont vaincu le Canadien de Montréal par le score de 4-3 mardi soir au Centre Bell.

Limités à seulement six buts lors de leurs quatre dernières sorties, les hommes de Guy Boucher ont effacé trois déficits d’un but, dont deux en deuxième période, pour arracher cette deuxième victoire en autant de tentatives face au Canadien cette saison.

Les Sénateurs avaient défait le Tricolore 4-3 en tirs de barrage le samedi 15 octobre dans la capitale canadienne.

Le trio de Derick Brassard, Mike Hoffman et Mark Stone a causé des problèmes à Carey Price et au Canadien, même si la formation montréalaise n’a accordé que 23 tirs.

De retour au jeu après une absence de deux matchs en raison d’une blessure à l’aine, Hoffman a marqué un but et ajouté deux aides, tout comme Stone. Brassard a également trouvé le fond du filet et ajouté une passe.

«Nous n’avons pas eu beaucoup de ces matchs cette année, a reconnu Hoffman. Chaque fois que le Canadien marquait un but, on répliquait et ce fut un élément-clé de la rencontre. Ça donne confiance aux joueurs quand nous sommes capables de marquer plus qu’un ou deux buts.»

Le Canadien a largement dominé le match, et tout particulièrement les deux dernières périodes. Mais il a fait face à un Craig Anderson qui est devenu intraitable à partir du moment où les Sénateurs ont pris les devants pour la première fois dans le match grâce au but de Karlsson.

Anderson a fait face à 39 tirs, dont 14 en troisième période.

Michel Therrien parlait d’un effet de balancier.

«Il y a des matchs que tu gagnes dans une saison où tu sais dans ton for intérieur que tu n’aurais pas dû gagner et il y a des matchs où tu crois mériter un meilleur sort et duquel tu sors sans la victoire. C’est l’un de ces matchs-là. En bout de ligne, ça s’égalise souvent. Il y a un jeu où on a mal réagi, sur le troisième but, mais j’ai trouvé l’effort très constant ce soir», a analysé l’entraîneur-chef du Canadien.

Le capitaine Max Pacioretty abondait dans le même sens.

«Ce fut une bonne bataille jusqu’à la fin. Quelques bonds de la rondelle ont fait la différence. Nous avons eu de bonnes occasions jusqu’à la fin et nous avons gardé la pédale au fond pendant 60 minutes.»

Auteur de son 400e point en carrière plus tôt durant le match, Karlsson a déjoué Carey Price d’un tir d’apparence inoffensive. Le talentueux capitaine des Sénateurs s’est emparé d’une rondelle libre près de la ligne bleue du Canadien et tout en se retournant, a dirigé un tir à ras la glace. Avec la présence de Jeff Petry et Jean-Gabriel Pageau devant lui, Price n’a semblé jamais voir la rondelle qui a glissé derrière lui, à sa gauche.

La victoire des Sénateurs est venue gâcher une autre magistrale performance du vétéran défenseur Andrei Markov, qui a récolté trois mentions d’aide. Sa première, sur le huitième but de Shea Weber tôt en deuxième période, lui a permis de doubler Yvan Cournoyer au 7e rang dans l’histoire du Canadien, avec 436 passes.

Markov a aussi obtenu une passe sur le spectaculaire but d’Alexander Radulov (4e) à 7:39 de la deuxième période, et sur le huitième de la saison d’Alex Galchenyuk, qui permettait au Canadien de prendre les devants 3-2 dès la troisième minute de la troisième période.

Weber et Galchenyuk ont inscrit leurs buts en avantage numérique.

Dans la défaite, le Canadien a par ailleurs perdu les services de Nathan Beaulieu, atteint dans la région de la gorge par un tir avec environ cinq minutes à jouer au deuxième vingt. Beaulieu a été transporté à l’hôpital par mesure préventive.

Après le match, Pacioretty et Weber n’ont pas caché leur inquiétude, n’ayant pas en main les plus récentes informations. Mais lors de son point de presse, Michel Therrien a indiqué que tout semblait correct.

Le Canadien complétera sa séquence de trois matchs à domicile en accueillant les Hurricanes de la Caroline jeudi soir. Par la suite, les hommes de Michel Therrien amorceront un premier long périple à l’étranger qui s’amorcera samedi soir à Detroit.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus