Maintenant qu’ils ont un nom, les Golden Knights de Vegas doivent mettre une équipe sur la patinoire.

La franchise fraîchement baptisée obtiendra ses 30 premiers joueurs lors du repêchage d’expansion de juin prochain. Son directeur général, George McPhee, et ses collègues à travers la Ligue nationale sont déjà affairés à le préparer.

Même si McPhee a dirigé les Capitals de Washington pendant 17 saisons, les directeurs généraux à travers la LNH n’ont aucune idée de la façon dont il compte donner vie aux Golden Knights.

«Je n’ai pas d’information privilégiée au sujet du type d’équipe qu’ils veulent bâtir. Iront-ils vers de jeunes joueurs ou des joueurs d’expérience? Aucune idée, a déclaré le d.g. des Devils du New Jersey Ray Shero. Il a été directeur général pendant longtemps à Washington, mais je ne crois pas que ça influence la façon dont il va faire les choses à Las Vegas ou sur le genre de joueurs qu’il va rechercher. (…) Peut-être que son opinion sur certains joueurs a changé, qui sait?»

McPhee le sait. Et il sait aussi que même les Knights y vont de repêchages simulés à chaque mois, la donne va changer à la date limite du 1er mars et de nouveau le 17 juin, alors que les équipes devront soumettre leur liste de protection.

Les Golden Knights ne pourront pas sélectionner des vedettes comme Sidney Crosby, Evgeni Malkin, Jonathan Toews ou Patrick Kane. Les joueurs disputant leur première ou deuxième saison professionnelle comme Connor McDavid et Auston Matthews seront également exclus du processus. La LNH a aussi transmis une liste préliminaire de 66 noms qui doivent absolument être protégés en vertu de clauses de non mouvement inscrites à leur contrat.

Sachant que les six ou sept meilleurs joueurs de chaque formation ne seront pas disponibles, McPhee a indiqué que les dépisteurs des Golden Knights se concentrent sur les meilleurs éléments de chaque équipe susceptibles de ne pas se retrouver sur les listes de protection. Ces joueurs ciblés pourraient être appelés à changer, puisque d’ici au 17 juin, des transactions et des signatures de contrat seront effectuées afin d’éviter de perdre un joueur de haut niveau au repêchage d’expansion.

«Il y aura une redistribution massive du personnel dans les semaines menant au repêchage d’expansion, a expliqué McPhee. Nous comprenons que les équipes chercheront à ne rien nous donner; c’est de cette façon que fonctionne l’expansion. Il y a quelques équipes qui ont d’importantes décisions à prendre en vue de ce repêchage et certaines autres n’auront rien de bon à nous offrir. Au lieu de prendre un mauvais contrat, nous opterons pour un choix au repêchage.»

Voilà donc un indice de ce que ne fera pas McPhee, c’est-à-dire s’emcombrer d’un lourd contrat. Alors ne vous attendez pas à ce que les Knights réclament Dustin Brown et ses cinq années à 5,875 millions $ US par saison des Kings de Los Angeles; Travis Zajac et ses quatre années à 5,575 millions $ des Devils; ou Andrew MacDonald et ses trois années à 5 millions $ des Flyers de Philadelphie.

Chaque équipe pourra protéger sept attaquants et trois défenseurs ou huit patineurs, en plus d’un gardien. Les 30 équipes perdront un joueur chacune. Même si les meilleurs éléments seront protégés, les équipes ayant le plus de profondeur sont les plus susceptibles de perdre de bons éléments aux mains des Knights.

Prenez les Blackhawks de Chicago par exemple. Ils comptent huit joueurs avec une clause de non mouvement et pourraient perdre le joueur de centre Marcus Kruger ou le jeune défenseur Trevor van Riemsdyk. Ou le Lightning de Tampa Bay, qui protégera sûrement son gardien espoir Andrei Vasilevskiy et ne pourra pas garder Ben Bishop, qui sera soit échangé, soit réclamé par Las Vegas, soit embauché par une autre formation, lui qui deviendra joueur autonome l’été prochain.

«Ça ajoute une nouvelle équipe où vous pourrez aller jouer, alors je ne crois pas que ce soit une mauvaise chose du tout, a dit Bishop au sujet du repêchage d’expansion. Même si je ne devenais pas joueur autonome, il n’y a qu’un nombre limité d’endroit où les bons gardiens peuvent évoluer.»

Les Blackhawks, le Lightning et les Penguins de Pittsburgh, qui devront faire quelque chose avec Marc-André Fleury dans le but de garder Matt Murray devant le filet, et d’autre équipes qui aspirent à la coupe Stanley, comptent d’abord se soucier de la saison présente et du repêchage d’expansion ensuite.

«Nous étudions constamment la situation, a déclaré le d.g. des Capitals de Washington, Brian MacLellan, mais nous ne prendrons pas de décision immédiatement, puisque notre priorité est de connaître une saison gagnante.»

L’un des avantages des Golden Knights est que l’équipe sera en mesure d’acquérir des choix au repêchage ou des espoirs en échange d’un refus de sélectionner certains joueurs. Cela fait l’affaire de McPhee, qui voudra aider son propriétaire, Bill Foley, dont l’objectif est de gagner la coupe Stanley d’ici six ans.

«On veut construire une bonne base, mais on veut obtenir nos meilleurs joueurs au repêchage amateur», a indiqué McPhee.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus