The Associated Press Cam Newton

OAKLAND, Calif. — Les Panthers de la Caroline et les Raiders d’Oakland ont vu leurs rôles inversés au cours des derniers 10 mois.

Après avoir atteint le Super Bowl l’an dernier guidés par le joueur par excellence Cam Newton, les Panthers (4-6) éprouvent maintenant des difficultés à jouer pour ,500 et pourraient rater les éliminatoires.

Les Raiders (8-2) ont emprunté le chemin opposé. Après avoir raté le tournoi hivernal pour une 13e année d’affilée en 2015, les Raiders ont profité du jeu du quart Derek Carr — candidat légitime au titre de joueur par excellence jusqu’ici — pour voguer jusqu’à la première place de l’Ouest de l’Américaine avant le match de dimanche, contre les Panthers.

Les Raiders, qui surfent sur une série de quatre victoires, leur première depuis 2002, sont a égalité pour la meilleure fiche dans l’Américaine. Ils pourraient accomplir bien plus que de mettre fin à leur disette éliminatoire.

«Toute notre concentration est axée sur la victoire ce week-end, a indiqué Carr. Ce ne sera pas tâche facile, car les Panthers étaient au Super Bowl il y a 10 mois à peine. Leur fiche ne dit pas à quel point ils forment une bonne équipe.»

Les Panthers ne l’ont pas démontré jusqu’ici cette saison. Après leur défaite contre Denver au Super Bowl, ils ont commencé la saison avec une fiche de 1-5. Ils ont rebondi en remportant trois de leurs quatre dernières rencontres, mais ils ne disposent que d’une faible marge de manoeuvre s’ils veulent accéder aux séries.

Leur séquence de deux matchs sur la côte ouest aura une grande incidence sur le reste de leur campagne. L’équipe demeurera d’ailleurs dans la région de la baie de San Francisco afin de se préparer pour son match contre les Seahawks de Seattle, la semaine prochaine. Ils s’entraîneront sur le même terrain qu’ils ont utilisé au cours de leur préparation en vue du Super Bowl.

«Il s’agit d’une séquence très importante, a déclaré le demi de sûreté Kurt Coleman. Nous devons l’aborder dans le bon état d’esprit. Même si on demeurera en Californie en vue de notre match à Seattle, on doit se préparer de la même façon (que si nous étions en Caroline). Pas question de se prélasser sur les plages. Nous devons avoir la bonne approche.»

La défense améliorée des Raiders aura une difficile tâche au cours de ce duel, soit celle de contenir Newton, qui peut démolir une défense avec son bras en plus d’être un habile coureur.

«Un grand athlète, doté d’un bras puissant, a admis le secondeur Bruce Irvin. Si vous n’appliquez pas suffsiamment de pression, il va se mettre à courir et vous faire payer le prix.»

L’apport de Newton pourrait s’avérer d’autant plus important que les Panthers éprouvent des ennuis à établir leur jeu au sol par les temps qui courent. Après avoir amassé au moins 100 verges au cours de chacune de leurs 16 rencontres la saison passée, les porteurs de ballon des Panthers sont au ralenti cette saison, si bien que l’équipe n’affiche qu’une moyenne de 69,3 verges par rencontre au cours des trois dernières semaines.

Par contre, un match face aux Raiders pourrait bien être ce dont le jeu au sol des visiteurs avait besoin, puisque la formation de la Californie a permis en moyenne 115,7 verges par rencontre et 4,4 verges par course jusqu’ici cette saison. Il faut donc s’attendre à voir l’entraîneur-chef des Panthers, Jack Del Rio, utiliser Jonathan Stewart souvent en début de rencontre pour imposer le rythme.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus