The Associated Press Aksana Miankova, du Belarus.

LAUSANNE, Suisse — Trois athlètes ont été privés de leur médaille d’or olympique et une autre de sa médaille d’argent à la suite de nouvelles analyses réalisées sur des échantillons conservés des Jeux de Pékin en 2008 et de Londres en 2012.

Sept athlètes du Bélarus, de l’Azerbaïdjan et du Kazakhstan ont été rétroactivement disqualifiés à la suite de contrôles positifs aux stéroïdes dans le cadre de ces réanalyses, a fait savoir le Comité international olympique.

Le CIO, qui les conserve pendant 10 ans, a réanalysé plus de 1000 échantillons des Jeux de Pékin et de Londres avec de nouvelles techniques qui permettent de déceler des traces de stéroïdes pris il y a des semaines et des mois, plutôt que des jours.

L’haltérophile kazakh Ilya Ilin a officiellement perdu ses deux médailles d’or — une chacune à Pékin et Londres, dans la catégorie des 94 kilos.

Le Comité olympique du Kazakhstan a avisé Ilin de sa sanction, mercredi. Le CIO a révélé dans son communiqué, vendredi, qu’il avait échoué des contrôles au stanozolol à Pékin et au stanozolol et au turinabol à Londres.

Dans des commentaires rapportés dans les médias au Kazakhstan, Ilin a dit qu’il était «ébranlé» et «sous le choc» d’apprendre la nouvelle et il envisage de porter son cas en appel. Ilin est l’une des vedettes de l’haltérophilie et le seul athlète à avoir gagné deux médailles d’or pour le Kazakhstan.

La Bélarusse Oksana Menkova a perdu sa médaille d’or acquise au lancer du marteau. Les réanalyses ont dévoilé qu’elles avaient pris du turinabol et de l’exandrolone. Elle avait été disqualifiée des Jeux de Londres, où elle s’était classée septième après un test positif au turinabol et au stanozolol.

Sa compatriote Natalia Mikhnevich est pour sa part privée de sa médaille d’argent au lancer du poids à Pékin. Ses échantillons ont montré des traces de méthandienone and stanozolol.

Ont également été sanctionnés: le Bélarusse Pavel Lyzhyn, quatrième au lancer du poids à Pékin; la Bélarusse Svetlana Usovich, éliminée en demi-finale du 800 mètres dames à Pékin, l’haltérophile azéri Boyanka Kostova, 5e chez les 58 kilos à Londres et la Bélarusse Anastasia Mironchuk-Ivanova, 7e au saut en longueur à Londres.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus