DÉTROIT — Voici cinq moments marquants du match de jeudi entre les Red Wings de Detroit et le Canadien de Montréal.

Au vol!

Disputant son premier match depuis le 5 novembre, Arturri Lehkonen aurait pu célébrer son retour au jeu en donnant les devants au Canadien avec cinq minutes d’écoulées à la rencontre. Andrei Markov a effectué une passe transversale qui a dévié sur le patin d’un défenseur des Red Wings pour se retrouver sur la palette de Lehkonen, posté à l’embouchure du filet. Le Finlandais avait devant lui un filet ouvert, mais Petr Mrazek a effectué le grand écart en sortant la mitaine pour le priver de son troisième but de la campagne.

Une petite frousse

Le Canadien en a été quitte pour des sueurs froides en milieu de deuxième période lorsque son pilier en défensive, Shea Weber, a reçu le tir frappé de Dylan Larkin sur l’extérieur de la cheville alors qu’Alex Galchenyuk était au cachot. Le gros défenseur semblait avoir de la difficulté à mettre du poids sur son pied, mais a tout de même réussi à intercepter une passe et à compléter le dégagement avant de retraiter au banc. Michel Therrien a poussé un soupir de soulagement lorsque le no 6 est revenu sur la patinoire après avoir chassé la douleur.

Relâchement

Après avoir dominé 10-5 au chapitre des tirs au but au premier engagement, le Canadien a semblé s’asseoir sur ses lauriers au deuxième tiers. Les Red Wings ont quant à eux augmenté le rythme en plus de profiter de deux supériorités numériques pour diriger pas moins de 15 tirs sur la cage de Carey Price. Ce dernier a rarement été pris en déséquilibre et a facilité les choses pour sa défensive en difficulté. Pendant ce temps, l’attaque du Tricolore s’est faite bien discrète et n’a décoché que cinq lancers sur le filet de Mrazek.

Price réplique à Mrazek

Si Mrazek a été spectaculaire devant Lekhonen, il a encore des leçons à prendre de Price, le récipiendaire des trophées Hart et Vézina en 2015. Le gardien du Canadien a réalisé trois arrêts miraculeux en milieu de troisième période et il a permis à son équipe de rester dans la rencontre. Il s’est distingué aux dépens du défenseur Xavier Ouellet en effectuant un déplacement latéral vers sa gauche. Alors bousculé par un rival, Price s’est relevé et a plongé pour frustrer Jonathan Ericsson avant de mettre fin à la menace en s’allongeant de tout son long pour stopper Thomas Vanek.

Galchenyuk sauve les meubles

Le Canadien n’a pas eu la tâche facile en prolongation. L’unité de désavantage numérique du Tricolore a dû écouler son quatrième désavantage numérique de la rencontre lorsque Shea Weber a été chassé pour coup de bâton. Ce dernier a bien failli se racheter quelques instants après être sorti du cachot, mais son tir a frappé le poteau après qu’il eut accepté la passe de Tomas Plekanec. Alex Galchenyuk a finalement mis un terme au débat en acceptant la remise d’Alexander Radulov pour déjouer Mrazek par-dessus le bouclier.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus