MINNEAPOLIS — L’essence de l’étincelante saison des Cowboys de Dallas se trouve chez les membres de leur ligne offensive, qui ont contribué à faire de cette équipe un véritable cauchemar à arrêter.

«Ils sont bons, très bons. C’est la meilleure ligne offensive que j’ai eu l’occasion de voir dans la NFL depuis un bon bout de temps. Elle est physique, athlétique et imposante», a affirmé l’entraîneur-chef des Vikings du Minnesota, Mike Zimmer.

Si les cinq joueurs ont eu un impact significatif sur les succès des Cowboys (10-1), la ligne offensive aura également eu un mot à dire dans la plus récente glissade au classement des Vikings (6-5).

Alors que le centre Joe Berger ratera le match de jeudi soir en raison d’une commotion cérébrale, les Vikings utiliseront une septième combinaison de partants en 12 parties cette saison. Nick Easton effectuera un premier départ en carrière dans la NFL. Ça n’inclut pas les autres joueurs remplacés par des coéquipiers blessés pendant un match.

«Encore une fois, nous devons retravailler notre ligne et trouver ce que nous devons faire de mieux», a indiqué le garde à gauche Alex Boone.

Les Vikings ont éprouvé des difficultés au cours des trois dernières saisons à établir une ligne offensive stable et fiable. Les blessures ont fait des ravages. Plus particulièrement cette année, alors que trois plaqueurs partants se retrouvent sur la liste des blessés.

Or, les Vikings n’ont utilisé que deux choix dans les trois premières rondes des 10 derniers repêchages pour sélectionner un joueur de ligne offensive : le bloqueur à droite Phil Loadholt (54e), en 2009, et le bloqueur à gauche Matt Kalil (4e), en 2012.

Loadholt a pris sa retraite avant le camp d’entraînement en raison de nombreuses blessures tandis que Kalil a subi une intervention chirurgicale à la hanche qui a mis fin à sa saison après seulement deux matchs.

Le contraste est frappant chez les Cowboys, qui possèdent trois choix de première ronde dans leur formation partante : le bloqueur à gauche Tyron Smith, le centre Travis Frederick et le garde à droite Zack Martin.

Ce n’est donc pas un mystère pourquoi le tandem de recrues, composé du porteur de ballon Ezekiel Elliott et du quart Dak Prescott, a été en mesure d’aider les Cowboys à remporter dix parties consécutives.

«Il y a un certain altruisme entre eux et je crois que c’est vraiment bon. C’est l’une des meilleures lignes offensives avec laquelle j’ai pu travailler, a insisté l’entraîneur-chef des Cowboys, Jason Garrett. Ils ont vraiment donné le ton à notre équipe.»

Par ailleurs, les Cowboys constituent la seule formation de la NFL à ne pas avoir permis à un adversaire d’atteindre le plateau des 100 verges au sol cette saison. Cette séquence ne semble pas être en voie de s’arrêter cette semaine.

Les Vikings n’ont dépassé le plateau des 100 verges au sol qu’une seule fois cette saison, le 3 octobre contre les Giants de New York, quand Jerick McKinnon a amassé 84 verges au sol.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus