IRVING, Texas — Une source près des négociations a révélé à The Associated Press que les joueurs du Baseball majeur et les propriétaires en sont venus à une entente verbale concernant une nouvelle convention collective d’une durée de cinq ans.

La personne a parlé sous le couvert de l’anonymat, mercredi, car les deux parties doivent encore rédiger les détails de cet accord. Ils espèrent avoir un protocole d’entente signé, plus tard mercredi.

Cette nouvelle convention collective portera à 26 ans les bonnes relations de travail au baseball, depuis la résolution du dernier conflit, en 1995. L’actuelle convention collective allait être échue à minuit, jeudi.

Dans le cadre de l’accord, la taxe de luxe passera de 189 millions $ US à 195 millions $, l’an prochain, et ensuite à 210 millions $, en 2021, a indiqué la source.

Les négociateurs des deux parties se sont rencontrés mardi soir dans le but d’accentuer les négociations, qui s’étaient amorcées lors du camp d’entraînement. C’est la troisième fois que les deux clans réussissent à s’entendre avant la fin de la convention collective, mais en 2006 et en 2011, l’accord avait été conclu plusieurs semaines d’avance.

Les pourparlers ont eu lieu dans un hôtel à l’extérieur de la ville de Dallas, où l’Association des joueurs tenait la réunion annuelle de son conseil exécutif. La taxe de luxe faisait partie des derniers points à régler, incluant notamment les compensations à la suite de la perte d’un joueur autonome et le désir des dirigeants de procéder à un repêchage international.

Bien qu’il n’y ait eu aucun match perdu à ce point dans les discussions, sans un accord ou une prolongation de la convention collective actuelle, le baseball était confronté à la possibilité de mettre un frein aux transactions et aux autres dossiers de la saison morte, seulement quelques heures après que les Mets de New York eurent finalisé un contrat de quatre ans d’une valeur de 110 millions $ avec Yoenis Cespedes. Une conférence de presse avait d’ailleurs eu lieu mercredi.

Le baseball majeur a vécu huit arrêts de travail entre 1972 et 1995. Le dernier, une grève de sept mois et demi, en 1994-95, a mené à la première annulation de la Série mondiale en 90 ans. En 2002, un accord a été conclu juste avant que les joueurs entrent en grève.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus