NEW YORK — La Ligue qui gagne le match des étoiles du Baseball majeur n’aura plus l’avantage du terrain en Série mondiale. Il sera plutôt déterminé par le détenteur du meilleur dossier en saison régulière.

Ce changement a été inclus dans la nouvelle entente de convention collective et l’information a été révélée à l’Associated Press par une source au fait du dossier, tôt jeudi matin. Les détails de la nouvelle convention n’ont pas encore été dévoilés.

De plus, les joueurs et les propriétaires ont accepté que le séjour minimum sur la liste des blessés soit réduit de 15 à 10 jours.

L’avantage du terrain en Série mondiale a généralement alterné entre les ligues jusqu’en 2002. Le Baseball majeur, mené par le commissaire de l’époque Bud Selig, et le réseau Fox on fait la promotion du slogan «This Time It Counts» (Cette fois, ça compte) après que le match des étoiles à Milwaukee se soit terminé avec une égalité de 7-7 en 11e manche parce que les deux équipes n’avaient plus de lanceurs. Selig avait été hué dans son propre patelin de Milwaukee.

«Ça insuffle de l’énergie au match. Ça leur donne un enjeu, avait dit Selig après que les propriétaires eurent approuvé le changement avec un vote unanime en janvier 2003. Les gens paient cher pour voir ce match. Ils méritent de voir la même intensité qu’en saison régulière. Les gens de la télévision paient cher pour ce match. Ça ne devait pas être un match préparatoire sans enjeu.»

Ce qui a commencé comme une expérimentation de deux ans a été prolongé. La Ligue américaine a gagné 11 des 14 matchs présentés sous ce format et les représentants de la Ligue américaine ont remporté la Série mondiale à huit occasions.

«Ça ramènera un peu d’excitation», avait commenté le propriétaire des Giants, Larry Baer, en 2003.

Dès l’an prochain, les joueurs joueront pour l’obtention d’une bourse qui sera divisée entre les membres de l’équipe gagnante.

Pour ce qui est de la modification au format de la liste des blessés, elle permettra aux équipes de prendre des décisions plus rapides à savoir si elles doivent faire appel à un remplaçant plutôt que d’attendre de voir si le joueur blessé sera en mesure de revenir au jeu en moins de deux semaines.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus