Jim Mone Jim Mone / The Associated Press

MINNEAPOLIS — Dez Bryant déambulait dans le vestiaire avec de l’attitude et il n’avait que des bons mots à dire à propos de ses adversaires.

Le changement était majeur comparativement à la semaine dernière, quand il a eu maille à partir avec le demi de coin étoile des Redskins de Washington, Josh Norman, lors du match de l’Action de grâce américaine.

Se mesurant maintenant à Xavier Rhodes, Bryant a capté quatre passes, dont le touché vainqueur au quatrième quart, et il a amassé 84 verges, aidant les Cowboys de Dallas à vaincre les Vikings du Minnesota 17-15, jeudi, pour signer une 11e victoire consécutive.

«Je savais que ce serait un affrontement difficile et je devais être à mon meilleur parce que si ce n’était pas le cas, il peut avoir le dessus, a indiqué le receveur à propos du demi de coin des Vikings. Nous avons eu une bonne bataille. C’est bien de disputer des matchs de la sorte.»

Un attrapé de 56 verges de Bryant en première demie a mis la table pour un touché d’une verge d’Ezekiel Elliott. Plus tard dans l’affrontement, le receveur étoile a inscrit un touché de huit verges au quatrième quart à la suite d’un échappé d’Adam Thielen sur un retour de dégagement.

Elliott a parcouru 86 verges au sol en 20 courses et les Cowboys (11-1) ont établi une nouvelle marque d’équipe grâce à ce 11e gain de suite au cours d’une même saison.

Sam Bradford a lancé une passe de touché de trois verges à Jerick McKinnon alors qu’il ne restait que 25 secondes à jouer au match, mais les Vikings (6-6) n’ont pas été en mesure de réussir le converti de deux points. Après la séquence, Bradford s’est plaint à l’officiel qu’il avait reçu un coup au visage, mais le résultat est resté inchangé.

«J’en ai plus qu’assez de l’arbitrage de cette ligue, a déclaré l’ailier défensif des Vikings, Brian Robison. Il y a des pénalités pour avoir retenu que personne ne veut appeler. Sam reçoit un coup au visage et il n’y a encore une fois aucune pénalité qui est décernée. Je ne blâme pas les arbitres pour la défaite, mais ça doit être meilleur.»

Plus tôt jeudi, l’équipe avait annoncé que son entraîneur-chef, Mike Zimmer, n’allait pas être de la partie parce qu’il a dû subir une intervention chirurgicale aux yeux, mercredi.

Dak Prescott a complété 12 de ses 18 passes et il a obtenu des gains aériens de 139 verges pour les Cowboys.

Bradford a pour sa part vu 32 de ses 45 passes être captées et il a amassé 247 verges par la voie des airs. Danielle Hunter a réussi deux sacs du quart et Kai Forbath a réussi trois placements pour les Vikings, qui ont perdu six de leurs sept derniers matchs après avoir amorcé la saison avec un dossier de 5-0.

Le coordonnateur des unités spéciales des Vikings, Mike Priefer, a remplacé Zimmer en tant qu’entraîneur-chef et la durée de l’absence de Zimmer n’a toujours pas été confirmée. La défensive des Vikings, classée troisième dans la NFL, a fait le boulot en contenant l’attaque explosive des Cowboys. Ceux-ci ont connu leur pire prestation de la saison au chapitre des points, des verges amassées (264) et des premiers essais (13).

«Ce ne fut pas notre meilleure partie, mais nous avons effectué les gros jeux au moment opportun», a mentionné Elliott.

Les Cowboys prendront maintenant la route de New York, dimanche prochain, pour y affronter les Giants, qui ont été les seuls à leur infliger un revers cette saison.

Les Vikings espéreront quant à eux rebondir sous le soleil de la Floride, car ils se mesureront aux Jaguars de Jacksonville.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus