SANTA CATARINA, Italie — Aucun skieur depuis Hermann Maier n’avait dominé la discipline du super-G comme le fait Kjetil Jansrud cette saison.

Le Norvégien est devenu, mardi, le deuxième skieur chez les hommes à gagner les trois premières épreuves de super-G de la saison. L’Autrichien Hermann Maier a réalisé l’exploit deux fois — en 1997-98 et 1999-2000.

«En regardant sa carrière et la mienne, je ne peux pas me comparer à lui», a déclaré modestement Jansrud.

Il s’agit d’une 18e victoire en carrière au circuit de la Coupe du monde pour Jansrud, ce qui lui permet de rejoindre Lasse Kjus au troisième rang des skieurs norvégiens — derrière Aksel Lund Svindal (32) et Kjetil Andre Aamodt (21).

Si Svindal et Aamodt peuvent toujours être à la portée de Jansrud, rejoindre Maier, deuxième sur la liste de tous les temps avec 54 victoires, est peu probable.

«Juste d’être associé à son nom, c’est tout à fait incroyable», a déclaré Jansrud.

Jansrud, champion olympique, a devancé de 60 centièmes de seconde l’Autrichien Hannes Reichelt et de 65 centièmes l’Italien Dominik Paris.

Erik Guay, de Mont-Tremblant, médaillé de bronze du super-G à Val Gardena il y a une dizaine de jours, n’a jamais été dans le coup pour un podium, se classant 13e à 1,55 seconde du vainqueur du jour.

Dustin Cook, de Lac-Sainte-Marie, a terminé au 23e rang et Manuel Osborne-Paradis, de Vancouver, a pris le 26e échelon. Tyler Werry, de Calgary, Erik Read, de Calgary, et Broderick Thompson, de Vancouver, ont respectivement obtenu les 35e, 54e et 57e places.

«C’est tout à fait extraordinaire d’être ici et de compter trois victoires, a ajouté Jansrud. Mais je dois rester humble parce que je sais qu’il y a beaucoup d’excellents skieurs autour. Évidemment, je tenterai de continuer à gagner, mais je dois prendre une journée à la fois.»

L’équipe norvégienne a connu une autre solide journée. Les coéquipiers de Jansrud, Aleksander Aamodt Kilde a terminé au pied du podium et Adrian Smiseth Sejersted a enregistré sa meilleure performance personnelle avec un neuvième rang.

Svindal a fait l’impasse sur les épreuves de cette semaine afin de ménager un genou endolori.

Marcel Hirscher, meneur au classement général de la Coupe du monde, qui n’est pas un spécialiste des épreuves de vitesse, s’est contenté de la 47e position et n’a marqué aucun point. L’Autrichien a néanmoins maintenu une confortable avance de 151 points devant Jansrud au classement général.

Au classement du super-G, Jansrud est parfait avec 300 points, 148 de plus que Paris.

C’était la première fois qu’un super-G messieurs était disputé sur la piste Compagnoni. À l’origine, la course devait avoir lieu à Lake Louise, en Alberta, plus tôt cette saison mais elle a été déplacée en raison d’un manque de neige à la station de ski canadienne.

Une descente et un combiné alpin figurent au programme mercredi et jeudi.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus