SEMMERING, Autriche — Quelques jours après avoir passé Noël à la résidence de Manuela Moelgg en Italie et s’être entraînées ensemble, l’Américaine Mikaela Shiffrin et l’Italienne se sont classées première et troisième du slalom géant de Coupe du monde à Semmering, en Autriche.

Shiffrin a maintenu son avance acquise lors de la première manche sur la piste glacée Panorama pour devancer la Française Tessa Worley de 78 centièmes de seconde. Ce résultat a permis à Shiffrin de mettre fin à une attente de 26 mois avant de savourer une deuxième victoire en slalom géant après avoir célébré son premier triomphe lors de la course initiale de la saison 2014-15.

Moelgg a terminé troisième à 1,09 seconde pour décrocher le premier podium italien en presque six ans.

«C’est génial. Sa famille et elle se sont montrées tellement accueillantes pour Noël. Ça fait en sorte que nous nous sentions comme chez nous», a déclaré Shiffrin, ajoutant «c’est tellement spécial» que Moelgg monte aussi sur le podium — pour la première fois depuis son troisième rang à un slalom à Zagreb, en Croatie, en janvier 2011.

«Nous nous sommes entraînées près de chez elle, a ajouté Shiffrin. Nous avons pris seulement congé la journée de Noël. Mais c’était correct, j’ai eu une journée reposante. Et parfois, c’est comme ça quand vous prenez une pause, votre corps vous dit: ‘Oh, c’est une pause!’, et puis vous tombez malade. J’ai essayé de combattre, mais je me sens bien maintenant. Mon énergie est bonne.»

La 24e victoire en carrière de Shiffrin lui a permis d’augmenter à 55 points son avance au classement général devant la Suissesse Lara Gut, tenante du titre, qui a terminé la course de mardi au quatrième rang.

Marie-Michèle Gagnon, de Lac-Etchemin, a connu une solide deuxième manche — 2e chrono — pour se classer 14e à 1,85 seconde de la gagnante. Valérie Grenier, de Mont-Tremblant, n’a pas complété la première manche.

Lors du précédent slalom géant à Sestrières il y a deux semaines, Shiffrin était également en tête après la première manche mais elle a glissé sixième après une décevante deuxième manche. Elle avait alors décidé de faire l’impasse sur les épreuves de vitesse à Val d’Isère, en France, la semaine suivante pour s’entraîner davantage en slalom géant.

Ces séances d’entraînement en compagnie de Moelgg à Kronplatz, qui accueillera un slalom géant de la Coupe du monde en janvier, ont rapporté immédiatement des dividendes.

«Mais c’est comme si ça prend une éternité. Je veux m’améliorer en slalom géant depuis maintenant cinq ans», a déclaré la spécialiste américaine de slalom, qui a remporté l’or olympique, deux championnats du monde et trois titres de saison de la Coupe du monde dans sa discipline préférée.

Moelgg était tout sourire après avoir partagé le podium avec Shiffrin et Worley, championne du monde de la spécialité en 2013.

«Être là avec elles, c’est un rêve, a déclaré l’Italienne, qui est toujours en quête d’une première victoire après 258 départs en Coupe du monde. J’avais de bonnes sensations, j’ai bien skié.»

Cette épreuve remplaçait le slalom géant qui avait été annulé en raison des forts vents à Courchevel, en France, la semaine dernière. Un autre slalom géant figure au programme à Semmering mercredi, suivi le lendemain d’un slalom disputé sous les projecteurs.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus